Champions Story, Stephan Fiers

Nom: Fiers Stephan Fiers

prénom : Stephan

Niveau actuel : un niveau qui me permet de m’amuser, mais il y a encore du progrès à faire

Meilleur niveau : Cette année, j’ai l’impression de voler à mon meilleur niveau. 9ième à Narbonne et 2ieme lors des championnats nationaux.

A débuté :  En 2012

Sur le terrain :
 la plage de Zeebrugge (BE)

Stephan FiersQuand et où as-tu débuté le cerf-volant ?

J’ai commence le cerf-volant en visitant le festival de Lünen (D) avec a famille d’une ex-copine. J’ai repris le cerf-volant quelques années plus tard et j’y suis resté.

Qu’est-ce qui t’a donné l’envie ?

 La tranquilité quand je vole, le fait de pouvoir m’exprimer en utilisant mon cerf-volant et de passer beaucoup de temps sur la plage.

Quels ont été à l’époque les pilotes qui t’ont influencé ?


 Lors de mes premières competitions, j’ai vu les meilleurs pilotes belges et hollandaise et je les admirais. Encore maintenant, j’assaie de les battre et de m’améliorer chaque année.

Combien de temps après tes débuts as-tu démarré la compétition ?

2 ans après avoir rencontré Hugo Maes (et d’autres pilotes de Tricksparty Belgique), j’ai volé ma première compétition à Zeebrugge. Après, lors de mes premières compétitions internationales, j’ai eu beaucoup d’admiration pour Chris Goff et Richard Debray.

Crois-tu que les influences comptent dans ce sport ?
Stephan Fiers

Oui, sans doute. Voir les meilleurs pilotes et pouvoir se mésurer avec eux, ça te donne une impression sur ton niveau par rapport à eux. Pouvoir les cotoyer pendant les festivals, c’est toujours enrichissant, ainsi que les voir voler et voir leur manière d’effectuer leur ballet.

Après tes premiers résultats, qui restait-il à battre et pourquoi ? 

Maintenant, je me suis dit qu’un an, je veux devenir champion de Belgique. La difference avec Wouter Eskens n’est plus aussi grande qu’avant. Le niveau de Chris, Valentin ou Richard…je ne sais pas si je l’aurai un jour, les heures d’entraînement me manquent et aussi le talent de base.

 Aujourd’hui, qui remercierai-tu le plus ?


Hugo Maes, de Tricksparty Belgique. C’est grâce à son soutien, sa patience et ses explications que je vole encore. Nous avons déjà voyagé à plusieurs festivals et on se comprend, on dirait qu’il y a une certaine complicité. Aussi, tous les pilotes de Tricks Party en Begique et Hollande, c’est avec eux que je passe d’exceellents weekend et que je continue à passer mon temps dans ce petit monde.

Ceux qui ont participé à ton lancement sont-ils aujourd’hui fiers de toi ?Stephan Fiers

Je ne sais pas, je pense que oui. Je leur demanderai quand je les reverai.

Une dernière remarque ? 

Je veux surtout remercier toutes les personnes qui organisent encore des festivals et des compétitions, ainsi que les bénévoles, les communes, les pilotes, … sans eux, il n’y aurait ni de compétitions, ni de champions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *