Construire son Revo “Acte1”.

Bonjour à tous.

Aujourd’hui nous avons demandé a Yves Ganne de nous expliquer le plus simplement possible la façon dont il construit ses cerf-volants 4 lignes dits “Révo”.

Oui, beaucoup de pilotes veulent se lancer dans la construction et doivent chercher des tonnes d’infos un peu partout avant de se lancer.

Ici, tous les mardis, vous aurez toutes ses infos dans un seul et même article. Ces articles sont bien sur pour les nouveaux constructeurs qui souhaitent se lancer, car au fur et à mesure de vos constructions vous vous ferez vos propres petits trucs et astuces.

Merci Yves de partager ton savoir et comme on le dit souvent LANCEZ VOUS !!!!!!

L’équipe d’Addict Kite.

Construction d'un revo

Pour bien commencer (et bien poursuivre… !) ce projet, voici quelques précisions : construire un 4 lignes ne présente pas de difficultés majeures, mais malgré tout il faut être un peu bricoleur, patient et soigneux. Il faut aussi prendre en compte qu’un 4 lignes c’est grand !!! Il faut pouvoir disposer d’un espace d’au moins 2.50m sur 1m (et pouvoir se déplacer autour !!) et cette occupation va durer entre 25 et 40 heures de travail selon le panneautage retenu. Quand on dispose d’un atelier, pas de problème, mais si c’est la salle à manger… Je rappelle à cette occasion que l’abandon sur le bord de l’autoroute de chiens, chats, lapins et autres tortues domestiques est formellement interdite. Femme et enfants aussi.

Il faut aussi un peu de matériel. Voici la liste des outils indispensables (elle peut être augmentée au gré de chacun) pour dessiner, tracer le plan, couper puis coller le spi et enfin coudre.

Pour le dessin : crayons à papier, feutre noir indélébile, feutres ou crayons de couleurs. Si vous voulez délirer un peu pour trouver LE panneautage qui vous convient, le plus simple est de faire un gabarit au 1/10 de votre 4 lignes. Ensuite, il est très simple de tracer des contours de celui-ci, et de dessiner et colorier au gré de votre imagination. Pour tracer le plan, j’utilise comme support du papier kraft blanc (vendu en rouleau) que je déroule dans ma salle à manger. Je peux ainsi le ré-enrouler quand je décide d’arrêter. Une règle alu de 2m x 2.5cm, une règle alu de 1m x 1cm, un feutre indélébile pointe médium (3 mm), un triple-mètre à ruban, un crayon de papier. Pour couper le spi : un cutter (lame large) et des lames de rechanges. Il est impératif d’avoir toujours un tranchant nickel. Une paire de ciseaux réservée EXCLUSIVEMENT à cet usage et à la coupe du fil de couture, une paire de ciseaux pour toutes les autres coupes et découpes. Un support de coupe à glisser sous le spi et permettant la coupe à l’aide du cutter. Perso je récupère au super marché du coin, les intercalaires des packs de lait et eaux minérales car il faut en changer assez souvent. Sinon, panneau d’Isorel de 3 mm 1 m x 0.80m. Pour coller, j’ai essayé plein de colles. J’en retiens 3. La colle pour tissu (ourlet): collage moyen sur spi mais suffisant pour notre usage. La colle cyano en gel 5 colle bien mais faut pas trembler car en cas de bavure… Ben ça restera une bavure !! Impossible à enlever sans décaper le spi, mieux vaut laisser. Et enfin la colle pour PVC rigide (bon collage et si bavure si on agit vite peu s’enlever avec un coton tige humide. Remarque: le collage ne permet que d’assembler les panneaux de spi mais dispense pas de la couture. Pour coudre, une machine à coudre, sauf pour les Pénélope, est indispensable. Une machine qui sache faire du 3 points Zig-Zag.

Une fois que l’on a acquis tout ce matériel, les choses sérieuses vont pouvoir commencer !!!

La première chose à faire est de tracer le plan de son 4 lignes. Rien de plus simple. Il suffit de dérouler 2,50m de papier kraft blanc de se saisir de ses règles (les deux règles seront nécessaires sauf, bien sûr si l’on dispose d’une règle de 2,50 m), d’un crayon à papier et d’un feutre noir (marqueur 3 mm).

1) Tracer un rectangle de 225cm X 70 cm (attention !!! ce plan ne prend pas en compte la bande de gaze ni le bord d’attaque qui viendront s’ajouter à ce plan par la suite. Ce plan ne représente donc QUE la surface de spi: le panneautage)

2) Partager en deux ce rectangle (médiatrice)

3) Tracer un repère sur le grand coté (bas du plan) à 30.5 cm de chaque angle droit

4) Tracer un repère sur la médiatrice ( coté haut) à 22 cm

5) Relier les repères aux angles droits supérieurs à l’aide du marqueur 3mm

C’est tout …! enfin presque car maintenant il faut tracer à l’aide de la règle de 1m et d’un feutre 1 mm, 2 traits parallèles qui entourent la silhouette du 4 lignes. C’est la deuxième ligne qui indique la limite du spi. La première silhouette étant la surface du 4 lignes ourlets faits, les deux centimètres extérieur serviront à bâtir ceux-ci .

Pour être plus clair une petite photo !!!!

Prochaine étape: la construction pour de vrai !!!!

1) Dessiner son panneautage au crayon à papier (en cas de loupé!!) puis feutre 3 mm

2) Présenter le spi selon les couleurs choisies. Bien caler son spi avec des revues (surface d’appui importante ou n’importe quoi d’autre mais lourd et large)

3 ) Tracer les panneaux sur le spi en suivant le contour du plan qui apparaît par transparence à l’aide d’un crayon à papier (un crayon pour menuisier bien affûté est nickel)

ATTENTION !! : les panneaux foncés se positionnent au DESSUS des panneaux clairs. Donc les contours des foncés coïncident au tracé du plan, pour les panneaux clairs, penser à faire à l’aide de la règle de 1m, le tracé du plan + 1 cm. Pour exemple (voir photo ) le panneau vert clair coïncide aux contours du plan, sauf à la limite du vert foncé qui viendra se coller dessus. A cette limite, le vert clair serra le plan + 1 cm.

4) Bien caler la règle (le spi, ca glisse !!)

5) Tracer, vérifier, couper (ne pas hésiter à renouveler la lame du cutter), positionner

6) Et ainsi de suite pour chacun des panneaux que je colle les uns aux autres dès que possible

Et c’est parti !!!!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le spi blanc devant être collé dessous, le poser dessus (logique !!!). Soulever le panneau qui viendra dessus. Bien positionner les panneaux, bien les caler, un trait de colle sur le spi blanc, rabattre le spi vert sans tirer ni pousser , le laisser prendre sa place , juste éventuellement le guider. Presser, charger avec des revues (ou autres). Laisser sécher (1/4 d’heure selon la colle suffit). Et voila, au suivant !! Ca avance, ça avance !! Jusque la, tout va bien, c’est facile si l’on est soigneux, appliqué et l’esprit un peu bricoleur (un peu de gingin , quoi !!). Mais c’est pas fini, le plus dur, le plus délicat arrive !! Le bord d’attaque dit B.A…

p1090367 p1090368 p1090369 p1090371 p1090372

J’ai failli oublier !! c’est pas croyable !! Avant le B.A., un peu de couture ….

A suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *