Entrée dans le monde de Marjorie Truchet

 Aujourd’hui nous vous proposons d’entrer dans un monde un peu particulier qui est celui de Marjorie Truchet.

Nous ne vous présentons plus Marjorie car avec son palmarès de Championne de France dans la catégorie des 4lignes et sa présence au sein de l’équipe de France, vous commencez à bien la connaître. Nous avions découvert ce ballet il y a maintenant plus de 1 an. Nous lui avons donc demandé de nous faire un retour sur ce superbe ballet car là, franchement, avec le pilotage , la maîtrise, l’atmosphère et la musique qui sont dans cette prestation vous allez vous laisser emporter ailleurs grâce à ce petit bout de bonne femme et son cerf-volant 4 lignes.

Voici donc un doux moment de poésie que nous offre généreusement Marjorie Truchet dit Marjo ;).

Merci a toi Marjo

L’équipe d’Addict Kite le Mag.

Bonjour à tous, je suis Marjorie, et je pratique le cerf-volant 4 lignes depuis maintenant 7 ans.

Et voici maintenant les dessous de cette vidéo…

Le contexte :

Julien et moi n’avions pas pu aller faire les sélections régionales pour le Championnat de France 2016 car la manche de notre région n’avait pas pu avoir lieu, et nous étions déjà au mois de décembre… Nous avons donc contacté le directeur technique de la compétition de la FFVL pour savoir comment pallier à ce problème et la solution fut trouvée : en passant par les web-sélections. Nous sommes alors partis tous les deux pour 2 jours à Houlgate pour tourner les vidéos demandées : 3 figures de précision, une routine technique et un ballet en musique, un format d’une régionale classique en somme.

La réalisation :

C’était le 28 décembre 2015, à Houlgate. Arrivés sur la plage, nous étions un peu déconcertés : brouillard, vent de terre, très léger… des conditions pas vraiment favorables, mais bon, nous avons dû faire avec !

Concernant la musique, je l’ai trouvée sur le moment, comme souvent. Après deux autres essais de musiques infructueux en répétition, c’est celle-ci qui s’est imposée (Cry – Album Metamorphosis Of Muses de Roger Molls). Ce n’était pas mon premier choix, mais elle s’est révélée être bien adaptée aux conditions, pour un vol léger, et m’a finalement inspirée. L’essentiel dans ce genre de situation est de se sentir à l’aise. L’ayant écoutée plusieurs fois, je la connaissais bien et j’avais quelques mouvements dessus qui passaient plutôt bien. Donc c’est parti, on filme et j’improvise selon le feeling et quelques repères.

Il n’y a pas eu de montage par la suite (à part les génériques), car cette vidéo devait rester « brute » pour que les juges puissent s’en servir pour attribuer une note.

Résultat :

Grâce à cette vidéo, j’ai pu être sélectionnée pour les Championnats de France en 2016 à Royan… et vous connaissez la suite ! (Même chose pour Julien !)

Analyse de la vidéo :

Personnellement, je ne suis pas une adepte de filmer mes ballets, et pourtant cela est très formateur ! Avec le recul cela permet de voir tous les défauts, les mouvements à améliorer… bref, d’avoir un esprit plus critique quant à ce que je fais. De plus cela permet de pouvoir bénéficier d’autres critiques « à froid » de la part d’autres personnes, cerf-volistes ou non.

Sur celle-ci par exemple il y a un gros défaut que je n’avais pas vu seule : l’utilisation de la fenêtre de vol. Si vous la passez en accéléré, vous pourrez vous rendre compte qu’elle n’est absolument pas optimale !

Et maintenant ?

Et bien je continue selon cette méthode un peu particulière, mais qui me correspond… Plusieurs personnes m’ont conseillé d’écrire un ballet de A à Z, mais ce n’est pas comme cela que je fonctionne. Je préfère rester libre de mon choix de musique, quitte à ce que cela ne passe pas. Je continuerai de m’amuser sérieusement sur les terrains, que ce soit en démonstration ou en compétition !

Un conseil ?

A mes yeux, il n’y a pas de méthode meilleure qu’une autre pour effectuer un ballet en individuel. Certains se sentent mieux avec quelque chose d’écrit, d’autres juste dans un cadre avec quelques repères, et d’autres y vont la fleur au fusil… L’essentiel est de se sentir à l’aise encore une fois… Mon minimum pour cela est de très bien connaître ma musique, mon cerf-volant et mes limites, selon le contexte. Le reste vient tout seul !

Avec une équipe la méthode appliquée est totalement différente, mais c’est un exercice complémentaire : tout est écrit, répété, chronométré à l’avance pour avoir un rendu correct. L’improvisation n’y a que peu de place.

Le format du ballet individuel permet donc de libérer et de transmettre tout ce que je souhaite. Il n’y a aucune contrainte. C’est un juste équilibre à trouver entre la technique, la chorégraphie et les émotions.

Marjorie Truchet

 

2 pensées sur “Entrée dans le monde de Marjorie Truchet

  • Facebook Profile photo
    29/03/2017 à 12:08
    Permalink

    un balletto pieno di poesia, grazie per questo stupendo video, ed un grazie sincero a Marjorie per le emozioni che mi a fatto provare.

     
    Répondre
    • 30/03/2017 à 19:17
      Permalink

      Traduction approximative :

      “un ballet plein de poésie, merci pour cet te splendide vidéo et un merci sincère à Marjorie pour les émotions.”

       
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *