Entrée dans le monde d’Icare La Rochelle.

Bonjour à tous,

En début d’année nous avons contacté le distributeur Icare qui se base sur La Rochelle en Charente Maritime. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’il est LE distributeur en France et que ses activités nous intéressent.

Ils nous on donc donné rendez-vous sur le festival de Châtellaillon où ils  se rendent tous les ans pour voir un peu les tendances du public et prendre également la température qui les attends pour la saison, même si leur saison à eux commence fin janvier-début février. Malheureusement pour nous, mais pas pour eux, ils ont été complètement débordés de travail pendant 3 jours (une année record pour eux sur Châtellaillon). Nous n’avons pas dérangé et avons repris rendez-vous avec eux dans leurs locaux, et là !!!

Nous nous demandions bien ce que nous allions trouver chez eux, oui, Icare est un très gros distributeur mais finalement peu connu par le grand public car il travaille exclusivement avec les professionnels du milieu. Ils ne font pas que du cerf-volant, en surfant avant de les rencontrer, nous nous sommes rendu compte que le catalogue est juste énorme. Alors qu’allons-nous trouver ?…

Un accueil comme on voudrait en avoir plus souvent, le boss David Lévy prend sont après-midi pour répondre à nos questions et pour nous faire visiter les locaux, présentation de tout le personnel… bref déjà c’est cool, ils ont le savoir vivre et le bon esprit. Nous discutons avec David, patron de l’entreprise, et nous nous rendons vite compte que le monsieur est un homme d’affaire bien-sûr, mais aussi et surtout un très grand passionné de glisse et de tous les sports qui tournent autour du cerf-volant. Il nous explique le fonctionnement de l’entreprise, nous parlons de ses clients, son parcours, puis il nous présente le personnel. Là idem, que des passionnés en tous genres, cerf-volistes bien sûr , kite surfeur, wind-border, jongleur… et tous bien sûr avec un bel accueil. Vraiment super sympa de se faire recevoir de la sorte, une belle équipe. Puis nous partons pour la visite avec David, le boss, mais au détour d’un couloir, nous lui posons une question indiscrète et pas prévue : “pourquoi avoir accepté notre venue aujourd’hui et nous accorder du temps, vu le travail que vous avez, oui, vous ne semblez pas en manquer,  Addict Kite ne vous apportera rien de plus ?” Réponse directe : “nous sommes des passionnés et nous n’avons pas a vous refuser car vous faites des choses pour le monde cerf-volant et là il y a un gros vide, alors c’est normal…”

Nous faisons donc cette visite qui est vraiment impressionnante par le stock et l’organisation militaire qui est demandée. Un livreur est là pour enlever des colis, d’autres préparent des commandes… bref le coeur des locaux est en pleine activité. Puis nous passons dans le stock et là, oufff ! du matos pour répondre au plus vite à leurs clients. Pas loin de 5500 références au catalogue et 4000 en stock, je vous propose de jeter un petit coup d’oeil aux vidéos qui ont été faites en direct de leurs locaux. Stéphane, responsable des achats et passionné de cerf-volant, nous fait découvrir les références cerf-volant et la fameuse machine à bobiner 😉

Nous passerons donc tout l’après-midi avec eux et repartirons vraiment enchantés de cette visite formidable. Pourquoi formidable, mis à part que les gens présents étaient super ? Eh bien tout simplement nous avons découvert que le monde du cerf-volant ne va pas si mal que ça. Il ne va pas si mal car leur chiffre d’affaires ne cesse d’augmenter et que les commandes n’arrêtent pas dans le monde du cerf-volant. Alors à tous ceux qui pensent que le cerf-volant va mal, eh bien comment vous dire… c’est faux, les gens achètent des cerf-volants et il y en a de plus en plus en l’air sur les plages de France. Ce ne sont pas des cerf-volants dits “haut de gamme”, encore que certains que nous avons pu voir dans le dépôt dépassent les 300€. Les cerf-volants d’entrée de gamme on évolué et maintenant ils volent très bien et sont réglés correctement. Le cerf-volant se vend toujours et de plus en plus, alors nous chez Addict Kite le Mag nous sommes heureux tout simplement pour notre passion qui finalement se porte bien. Il nous suffit à nous passionnés expérimentés de donner les bons conseils aux nouveaux pilotes qui commencent juste.

Encore merci à toute l’équipe d’Icare de nous avoir fait un tel accueil et chapeau pour le travail que vous faites, c’est du sérieux tout en étant passionnés par votre métier.

L’équipe d’Addict Kite le Mag.

Nous tenions à remercier Icare, nous l’équipe d’Addict Kite le Mag, pour le prêt des cerf-volants qu’ils nous ont laissé pour réaliser des tests pour VOUS, les lecteurs d’Addict Kite le Mag. Sans rien demander, ils nous on proposé de prendre plusieurs cerf-volants afin d’effectuer des tests pour le webzine. Chapeau pour le geste car nous n’avions rien demandé, alors merci pour nos lecteurs Icare et à bientôt pour les retours de test.

Arrivée devant chez Icare distribution La Rochelle

Visite du stock impressionnant d’Icare

Explication de Stéphane, le spécialiste des marques de cerf-volant.

Démo improvisée de la machine à bobiner par Stéphane

Une seule commande pour 1 client, le cerf-volant se porte bien

Départ de chez Icare

 

Racontez-nous un peu l’historique de la maison.

David Lévy a repris la maison Icare en février 2011 après Hans-Peter Diez, ressortissant Allemand, qui l’avait créée en 1992. L’histoire d’Icare est venue tout simplement avec la marque INVENTO HQ car quand Peter à ouvert la boutique sur la Rochelle, au lieu de vendre des Paimpols, il avait un meilleur rapport qualité prix avec HQ, et du coup les magasins français, bien plus nombreux à cette époque, on demandé à Peter de leur importer des cerf-volants pour eux. C’était donc au départ un magasin qui est devenu un distributeur, qui ne fait maintenant plus que de la distribution.

Vous avez plusieurs cordes à votre arc mais lesquelles ?

Le cerf-volant représente 40% de l’activité (power kite, carbone, lignes, connectique, jardin du vent…). La jonglerie arrive derrière avec la plus belle marque “Mister Babache”, la glisse urbaine ensuite (trotinette, skate, protections, Nerf, Slackline, Ultimate, planche d’équilibre…).

Actuellement quel est votre secteur de prédilection ?

Le boss, perso, aime le power kite, mais avec Icare il a  appris à aimer le cerf-volant qui est un monde passionnant avec une vraie créativité dans les figures que font les gens et dans les réalisation de ballets faite par les cerf-volistes.

Comment est organisée la vie aujourd’hui chez Icare (les employés…)?

Icare est composé aujourd’hui 12 employés, 2 graphistes, un service comptabilité, un service achat, un service administration des ventes, des magasiniers, des commerciaux sur les routes et des agents commerciaux pour les pays étrangers. Le fichier pour Icare est de 1000 clients surtout dans le domaine du sport car pour nous le cerf-volant va dans le domaine du sport.

Avec qui travaillez-vous dans le domaine du cerf-volant ?

On travaille avec tous les grands magasins de cerf-volant qui restent en France, Le Bilboquet, CVS, Long Duong (magasin extrême vent à Rennes), Michel Gressier, la maison du cerf-volant, Tête en l’air… mais aussi et heureusement, nous travaillons avec les bazars de plage tenus par des passionnés… mais Icare travaille également avec GO sport, Intersport, de façon importante et Décathlon pour la fourniture de cerf-volant dans le monde entier.

Vous commencez votre saison avec le festival de Chatelaillon, pourquoi ?

La saison commence à Pâques pour Châtellaillon, mais en fait pour nous la saison commence bien avant, vers le 15 janvier où les clients commencent à passer leurs premières commandes, mais ce qui est intérressant avec Châtellailon, c’est que cela nous permet de tester les nouveautés que l’on a eu, de les emmener, de les vendre et de voir si les clients reviennent, car pour nous ce qui est important c’est que les cerf-volants volent et ne reviennent pas. Si à Châtellaillon on vend des nouveautés et que les parents et les enfants reviennent 15 mn après pour nous dire qu’elles ne volent pas, on est capable de les retirer de la vente juste avant Pâques et ne pas faire la saison avec.

Vous avez un site et une page facebook, c’est un bon support pour vous ?

Au début nous n’avions pas de site internet , nous n’avoins que la page facebook, nous avions donc que des mails, du e-mailing et des pages Facebook pour montrer un petit peu les différent produits. Depuis un petit peu plus de 3 ans nous avons un site B2B visible pour les particuliers et professionnels  www.icare-distribution.com en consultation et qui n’est pas accessible à  l’achat pour les particuliers. Oui nous ne souhaitons pas faire de concurence à nos clients, nous sommes un distributeur oldshcool.

Que pouvons-nous souhaiter à Icare pour l’avenir ?

Ce que l’on peut souhaiter à Icare principalement, c’est que le cerf-volant continue à marcher aussi bien que ces dernières années, qu’il continue à progresser et que peut-être les bazars de plage se remettent à vendre de vrais cerf-volants et non pas des objets publicitaires qui non jamais été faits pour voler.

David Lévy, boss de chez Icare.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *