Entretien avec Bruno Singer leader du Team cerf-volant Catalan

Bruno Singer

Bruno Singer

Dans les années 1990, j’habitais au Bourget, je passais tous les jours devant le terrain où s’entrainait le team Lung Ta, il y avait beaucoup de cerf-volants. Julian Wolf Patrick avait une petite boutique dans le coin (Big Brother, Little Sister, etc.) J’ai acheté un Paimpol et j’ai commencé à voler.

Bruno SingerJ’ai rencontré le team Lung Ta, Jean Rognon, Edouard Ducreux Picon, Pascal Lsurger, Serge Classe, Maxime Felion, Richard Debray. J’ai eu cette chance de tomber sur des passionnés. Maxime Felion était le créateur du Black Bird. J’ai volé avec lui et Jean Rognon en team avec ce cerf-volant. On n’a pas fait de compétitions, on est juste allé en Belgique, c’était l’époque de l’apparition de l’axel.

Richard était un ado, j’allais le chercher chez sa mère pour l’emmener au club qu’on avait monté. J’ai commencé à fréquenter les compétitions. A l’époque, le cerf-volant ne faisait pas partie de la FFVL, il y avait des catégories, Novice, Expert, Master. Les compétiteurs dont je me souviens le plus sont Pascal Lsurger, Fabien Cognet, Patrick Sommelet, Richard bien sur, David Duboc, pardon pour ceux qui ne sont pas cités, il y en a vraiment beaucoup, un certain Roger Tessa Gambassi, qui construisait ses propres cerf-volants.Bruno Singer

Je me suis d’ailleurs mis à construire les miens aussi, mais sans aller aussi loin que lui. En fréquentant les festivals, j’ai rencontré le team Impossible, et j’ai volé avec eux. Dédé et Renaud sont toujours dans le circuit. C’était une bonne période:) Parallèlement, je faisais du cerf-volant pendant les vacances, avec Cavaliers du Ciel , une marque qui a disparu, fabriquant du Kick, avec Robo Spitters, Speedy, et surtout l’équipe des FLIC, excellents moments aussi:) Quand j’ai quitté la région parisienne, j’ai arrêté le cerf-volant.

Et puis le virus m’a repris petit à petit, j’ai fait des ateliers de fabrication avec les enfants, je me suis intéressé un peu au monofil, et vivant à la plage, j’ai essayé de monter un team. Aujourd’hui, nous sommes une association (Cerf-volant Catalan) et je vole en équipe avec Frédéric Bousquet et Jérôme Serin. Ils ont découvert le cerf-volant grâce à Roger, que j’ai retrouvé par coïncidence dans ma région, puisqu’ils sont de Narbonne et ont attrapé le virus en voyant le festival Les Natur’Ailes. Ayant retrouvé Roger et Sylvie (qui était juge à l’époque où je pratiquais en compétition), on s’est orientés vers leurs cerf-volants, et on ne le regrette pas car c’est du très bon matériel. On ne vise pas de résultats, on s’amuse. Mais on veut le faire bien 😀

 

Jérôme Serin Jérôme Serin

Le virus a pris en été 2014 et surtout à mon 1er festival en tant que spectateur à Portiragnes.

J’ai eu la chance d’échanger ce jour là avec Val Martinet qui m’a donné quelques tuyaux pour faire connaissance avec ce sport et d’autre cerf-volistes. En automne 2014, je fais la rencontre de 2 cerf-volistes catalans qui m’ont accueilli et conseillé.

C’est mon 1er vol en team.

J’ai pu voler à de rares occasions avec eux mais toujours avec cette envie de voler en équipe. J’ai intégré l’asso CV4 en janvier 2016.

 

 

FredFred

sur son entrée dans le cerf-volant :

Frédéric Bousquet. Je mène 2 passions, la Danse Swing et le Cerf-Volant. J’ai assisté aux Natur’Ailes 2015 en spectateur, rencontré des pilotes du Festival. Des passionnés qui m’ont donné l’envie et la motivation de me perfectionner.

Membre du Team Cerf-Volant Catalan j’atteins un de mes Reves les plus fou : être cette année chez moi, à Narbonne, en démonstration au milieu des AS du Cerf-volant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *