Impressions sur le cerf-volant Liberty Standard de Air-One Kites, par Adrien Gauteux

Adrien Gauteux, pour Addict Kite le Mag :

Hello les amis, je vais vous livrer quelques unes de mes sensations aux commandes du Liberty, cerf-volant typé Précision/Team de la marque Air-One kites.

Le Liberty que je possède est monté entièrement en Skyshark 5PT (Full 5PT, c’est la version Premium). C’est un grand cerf-volant d’une envergure de 257 cm, avec un panneautage plutôt sobre et efficace.

J’utilise ce cerf-volant depuis 2014. J’ai toujours été un pilote branché freestyle, et je n’ai jamais possédé que des cerf-volants de type freestyle ou polyvalent. C’était la première fois que j’acquerrais un cerf-volant vraiment taillé pour la précision. Ce modèle m’a permis de faire évoluer mon vol et d’y intégrer une précision de qualité, justement.

Concernant sa plage de vent, le Liberty est très toilé, le standard décolle dès 7 km\h de vent je dirais. Dès 10 km\h, il déploie déjà une belle présence au bout des lignes, ce qui est très agréable. Pour la plage haute, ça dépend un peu de la carrure physique du pilote. Ayant une stature de gringalet, je conserve un vol propre jusqu’à 25 km\h. Pour un pilote plus costaud, le Liberty est capable d’encaisser un vent maximal de 35 km\h.

Le vol du Liberty en précision pure est vraiment agréable. Il se cale facilement sur son rail dans les lignes droites. Les angles droits se claquent avec une grande prestance, c’est net et gracieux. Les virages sont bien réguliers, le contrôle du rayon de virage est vraiment aisé. Au sujet de la régularité de la vitesse, le Liberty accélère un peu dans les rafales, mais de façon mesurée. Son comportement le rend bien accessible coté précision, et on prend très vite du plaisir à lui faire faire de belles trajectoires.

La particularité du Liberty est qu’il possède un grand potentiel en freestyle, ce qui est peu commun pour un cerf-volant aussi grand et aussi toilé. Il rentrera les tricks de façon lente et décomposée, ce qui peut être intéressant pour un débutant. Il demandera une gestuelle ample et profonde, il s’agit de bien allonger les bras.

Les axels sont faciles à déclencher, le cerf-volant tournoie de façon lente et gracieuse sur son ventre. La cascade d’axels est bien accessible, et en la martelant « à la Mayet », on obtient une descente bien radicale du cerf-volant. Les 540 flat spin sont faciles en début de plage de vent, et l’on découvre un cerf-volant ultra planant ! C’est magnifique de le voir effectuer sa rotation de façon lente. Pour les Slot Machine, la gestuelle s’acquiert naturellement, et on se prend au jeu de les enchainer pour des multi-Slots qui durent, qui durent… Il est un peu plus difficile sur les Taz machine, surtout lorsque le vent monte. Il faudra imprimer un premier fouetté ample et ferme, et bien le laisser monter le nez. Une fois que c’est acquis, il rentre des Taz magnifiques eux aussi, et la cascade de Taz suivra naturellement.

En position Fade, le cerf-volant est très stable, il se cale aisément. Le Flic Flac vient bien, l’alternance de bascules se fait de façon fluide. Pour les séries de Backspins, il faudra veiller à bien accompagner le cerf-volant car il est très toilé. La cascade de Backspins est très abordable pour un cerf-volant aussi grand.

En position Tortue, le cerf-volant se cale royalement bien, il incline largement le nez vers le bas. Ça lui donne une stabilité incroyable sur cette figure, du coup les ascenseurs sont d’une facilité déconcertante. Pour les Mutilazies, il faudra veiller à retenir le cerf-volant, sous peine de le voir s’enrouler en Yoyo. Cela compris, il fait de superbes rotations. Le Liberty est le cerf-volant sur lequel je rentre le mieux les cyniques, il est plutôt facile sur cette figure.
Les bascules type Yoyo maintenant. Le cerf-volant a une bascule profonde, logique vu sa surface de voile. Quand le vent souffle, il est possible de l’enrouler en Yoyo en deux temps, c’est très aisé. Par vent faible, en ayant une gestuelle appuyée, il est possible d’enrouler le Yoyo en un temps. En appuyant bien les fouettés, il est même possible de l’enrouler en Yo-Fade ! Incroyable pour un appareil de cette taille. La réussite sera aléatoire, mais tout de même, il sait le faire. J’ai même réussi à quelques reprises à lui faire faire des Yo-Fade Backspins.

Pour les figures types Wap Doo Wap, Ladole, et Crazy Copter, on oubliera car la bascule du cerf-volant n’est pas assez radicale.

Ça fait tout de même un sacré programme en freestyle pour un appareil de ce gabarit.

Pour conclure, je dirais que le Liberty est un cerf-volant très complet. Il remplit tout à fait son rôle dans le vol de précision, et offre aussi de grandes possibilités pour les tricks. Il conviendra à la fois aux pilotes de team, et aux pilotes individuels à la recherche d’une certaine grâce dans la réalisation des tricks.

Je vous souhaite de beaux moments de vol.

Voici la vidéo

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *