Un jour avec…Roger Tessa-Gambassi et Sylvie Salomon de chez R-SKY

Bonjour à tous,

dernier jour pour notre semaine spéciale et là nous vous offrons une visite guidée dans les locaux de chez R-SKY. Marque que l’on ne présente plus bien sûr au bout de 20ans, mais connaissons-nous leurs méthodes de travail ? Roger a bien voulu nous dévoiler quelques dessous de la marque, alors voilà, profitez bien et petit bonus à la fin de l´article 😉

Merci Roger pour ton retour toujours très complet et merci de prendre le temps de nous répondre au nom de la communauté.

L’équipe d’Addict Kite le Mag.

 

Fiche d’identité

Roger Tessa-Gambassi
Sylvie Salomon

Où travailles-tu (ville, région et lieu physique) ?

Nous sommes installés dans le sud de la France, depuis 8 ans maintenant l’atelier se trouve au centre ville de Béziers. Vous pouvez en faire la visite en 360 degrés.

Depuis combien de temps ?

Depuis 20 ans ! La grisaille Parisienne a eu raison de nous. Comment faire aujourd’hui pour vivre sans le soleil, le ciel bleu et la mer ? Notre région, le Golfe du Lion, n’est pas la mieux ventée, la Tramontane y règne en maîtresse. Mais nous y sommes bien. Et depuis 1 ou 2 ans, de nouveaux pilotes arrivent, comment partir maintenant …
L’atelier était au début à Béziers, et ensuite très longtemps sur Portiragnes, où nous organisons le festival du vent, qui nous tient vraiment à cœur.

Comment commence ta journée type ?

Au café 🙂
En fait non pas de suite, Sylvie arrive la première, vers 7h30, moi un peu après.
Après une lecture des mails, là on va au café pour premier briefing.

Quels sont tes premières préoccupations ?

Répondre aux mails, aux mp, à wechat et whatsaps.
Nos journées sont chargées, c’est pourquoi depuis plusieurs années, nous avons décidé de ne plus passer trop de temps au téléphone, nous préférons les mails.
Ensuite, les journées, varient, entre coupe, bridage, collage, couture, montage, commande fournisseurs, emballage, poste etc.
Cependant, je suis certainement capricieux et exigeant, pas facile parfois, mais je l’assume. Il m’arrive de tout stopper quand j’ai une idée de développement en tête.
Nous jonglons, entre R-SKY, Wind Wall, et l’organisation d’événement, la gestion des priorités est essentielle. Nous travaillons bien sous la pression. D’ailleurs, les anglais disent : quand tu as un travail urgent, confie le à quelqu’un de débordé !

Que préfères-tu faire dans tes journées de travail ?

Nous ne considérons pas notre activité comme un travail, nous sommes boulimiques, le temps n’est pas important, ce que nous faisons, nous le faisons avec passion. L’argent, même si il est important n’est pas notre priorité, sinon nous aurions depuis longtemps renoncé à ce métier.

Qui bosse avec toi et pourquoi ?

Sylvie qui gère toute l’administratif et la compta, en plus de couper et de faire les bridages, et de finaliser les kites avant emballage pour livraison.
Une couturière, un graphiste et un développeur web.

Qui fait la couture, les panneautages, lacom ?

Moi et une couturière, je crée et dessine les modèles. Réalise toujours les protos et la pré série. Les kites sont toujours testés par les pilotes de l’équipe, et c’est toujours sujet à débat.
Il y a une grande différence entre piloter et vendre des kites 🙂
Les réseaux sociaux, c’est moi. Ce qui parfois, même si elle est très patiente, peut lasser ma compagne. Et je peux comprendre ça. Mon téléphone est toujours proche de moi, j’ai à cœur de répondre le plus rapidement possible aux demandes. C’est drôle, mais dans la même journée, je dis bonne nuit et bonjour à nos clients chinois !
Certains me disent hyperactif, je crois que je suis juste passionné par ce que je fais.

Les visuels, le graphiste (de talent), ce qui, en grande partie participe à l’image de R-SKY et des événements que nous organisons.

Des activités annexes ?

Oui, l’organisation de festivals et de compétitions
Pour les deux, nous voulons essentiellement du spectacle, géré par un conducteur d’animation. C’est beaucoup de réunions avec les villes. Sylvie travaille sur les conventions, les financements, et la gestion des invités. C’est ingrat, mais tellement important comme job. D’ailleurs si nos invités sont bien logés, ce n’est certainement pas grâce à moi 🙂
J’ai plutôt le beau rôle, je les invite.
Les compétitions, grand débat, nous avons pris l’option de vouloir les moderniser, les rendre plus dynamiques, plus visuelles et plus proches pour le public. Je rêve de teams à 35m et pas 47m.
Nous écrivons les règlements, comme le Tricks Party, aujourd’hui Fédéral, les Masters maintenant, une compétition nouvelle, où la notation se fait en direct via une application web, deux manches et le podium dans la foulée. Cette année pour le premier Team Masters show de Narbonne plage, nous fournirons au public et via les réseaux sociaux un QR code pour pouvoir visualiser en live les résultats de la compétition.
C’est beaucoup de projets, d’investissement personnel et de travail. 35 heures ce n’est vraiment pas assez !

Allez, dis nous un peu ce que tu voudrais en plus pour mieux travailler.

Du soutien, de l’engagement. Des marques, des shops, des pilotes, des ligues, des CDVL, des régions, des communautés de communes, des sponsors. Nous avons une chance incroyable d’avoir découvert ce sport, c’est fun ! Même si on ne s’envoie pas à 15m de haut.
Je crois que tout le monde doit s’engager et soutenir toutes les démarches positives à l’évolution et à la reconnaissance de notre sport.
Bon là je m’emballe 🙂

Allez, je dois envoyer quelques mails, j’ai deux Juki en panne.

A bientôt, à l’atelier, sur un festival ou à Sérignan, la plage ou je m’entraîne. Si, si il reste du temps.

Tu n’as pas dit quand finissait la journée (Roger)?

Pour te répondre, je dirai que 35h c’est deux jours de boulot chez R-SKY. Tenardiers !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *