Les lignes

S’il est une chose sur laquelle il ne faut pas chercher à économiser, c’est bien la qualité des lignes. Beaucoup de cerf-volants bas de gamme sont vendus avec des lignes en polyester, ces lignes s’avèrent trop élastiques pour piloter correctement. Les lignes doivent être le moins élastiques possible pour transmettre les ordres directement au cerf-volant. Alors quelles lignes choisir ? En fait il en existe beaucoup. Eliminons de suite les lignes en coton ou en nylon, ces matériaux ne sont pas utilisés en cerf-volant pilotable. Comme évoqué un peu plus haut, le polyester et son élasticité sont à éviter aussi.

Disons qu’à partir du Dyneema, la qualité est suffisante pour un pilotage très correct. Le Dyneema est disponible dans les grandes surfaces de sport, son avantage est son prix (relativement) bas. Relativement, car oui, les lignes c’est cher. Mais ça dure longtemps, plus ou moins selon les marques cependant. Et des marques, il y en a ! Vector, Spectra, Shanti, Cousin, Laser Pro, etc… Alors chacun choisira selon ses préférences, mais rappelons que le Dyneema est un bon choix de progression pour un coût correct.

Vector 75kg neuves

 

Vector 50kg usées

 

Dyneema 70kg vieilles de 15 ans

 

Les lignes sont un assemblage de fils tressés et enduit de silicone, facilitant la glisse. Certaines s’usent plus rapidement que d’autres. Sur les photos ci-dessus, le Vector 50kg n’a “que” 5 ans alors que le Dyneema a plus de 15 ans. Le choix est ensuite surtout une affaire de goût personnel, chacun a ses préférences. Ci-dessous, de gauche à droite : Vector 50kg, Vector 75kg, Vector 100kg, et Dyneema 70kg sur les deux enrouleurs bleus.

Pour la résistance des lignes, il faut tenir compte de la traction de son cerf-volant. En général par petit vent on peut utiliser du 36kg, lorsque le vent forcit on peut passer en 50kg. Mais quand le vent forcit beaucoup, on change en général de cerf-volant, peut-être même pour un ventilé, qui tire alors très peu et ne nécessite pas de lignes trop résistantes. Tout est affaire de compromis. Toujours est-il que des lignes un peu plus épaisses font office de frein  étant donné leur diamètre plus important sur toute la longueur, et peuvent parfois éviter de changer de cerf-volant.

Le principal est d’avoir des lignes tendues lors du vol, comme le montre cette illustration.

En effet, si on met de trop grosses lignes, le cerf-volant ne les tendra pas assez, et lorsqu’on va tirer pour faire un virage, il y aura un temps où la ligne devra d’abord se mettre en traction avant de transmettre l’ordre de virage. On a dans ce cas-là une impression désagréable de piloter avec des lignes élastiques. (voir ci-dessous)

Il faut donc adapter la résistance des lignes à la force du vent et au cerf-volant utilisé.

Pour ce qui est de la longueur, encore une fois, tout dépend de l’utilisation et de la sensibilité de chacun. Les pilotes de freestyle ont tendance à utiliser des lignes assez courtes (25 à 30 mètres) pour avoir une fenêtre réduite et bien visualiser les figures. En équipe, on aura des lignes plus longues (entre 40 et 50 mètres) pour avoir une fenêtre plus grande et un vol plus lent. N’oublions pas qu’un terrain réglementaire mesure 100 mètres, donc inutile d’avoir des lignes de 200 mètres 🙂 et puis à cette distance on ne voit plus trop le cerf-volant.

Pour résumer, on mettra par exemple 30m de 36kg pour du freestyle par petit vent, et 42m de 70kg pour voler en team par vent moyen. Après, c’est une affaire de goût et chacun choisira.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que les lignes doivent être de la même longueur et qu’elles “vivent”, c’est à dire qu’elles s’étirent plus ou moins au fil du temps, et qu’il est nécessaire de les égaliser de temps en temps. Et attention, lorsqu’elles sifflent trop fort, c’est qu’elles approchent la limite de leur rupture…

 

11 pensées sur “Les lignes

  • 06/02/2017 à 18:23
    Permalink

    toujours super ces conseils pour un novice comme moi

     
    Répondre
    • 06/02/2017 à 19:59
      Permalink

      Merci, contents que ce soit utile à certains. Et n’hésitez pas à poser des questions ou à demander un sujet d’article spécifique.

       
      Répondre
  • 06/02/2017 à 18:40
    Permalink

    Recommandations très utiles pour ceux qui découvrent le cerf-volant acrobatique !

    Je ne comprends pas cependant l’opposition qui est faite entre les lignes de marque “Vector” et les lignes “Dyneema”. Les deux sont en effet du Polyéthylène haute ténacité, appelé communément “Dyneema” en Europe et “Spectra” aux États-Unis. Il me semblerait préférable de parler de “Dyneema basique” ou de premier prix pour les lignes sans marque.

     
    Répondre
    • 06/02/2017 à 20:03
      Permalink

      Merci, mais il n’y a pas d’opposition entre Dyneema et Vector. Le Vector est plus fini, enduit différemment, et surtout plus cher que le Dyneema simple.

       
      Répondre
      • 06/02/2017 à 20:41
        Permalink

        J’aurais dû dire “comparaison” plutôt “qu’opposition” entre un produit – ici le Dyneema – et les lignes “Vector” qui ne sont qu’une des nombreuses marques qui commercialisent des lignes en Dyneema. C’est comme si on disait qu’on comparait Renault à une voiture. Par ailleurs, il n’existe pas de lignes de marque Spectra. Spectra est l’appellation retenue aux États-Unis pour le Polyéthylène haute ténacité et est équivalente à Dyneema en Europe. Mais on est d’accord, les lignes de meilleure qualité : glisse, longévité, étirement,… sont aussi les plus chères, comme quoi, il y a une certaine justice.

         
        Répondre
        • 06/02/2017 à 21:56
          Permalink

          Merci Michel pour le complément d’information 🙂

           
          Répondre
  • 12/02/2017 à 16:17
    Permalink

    Bonjour Bruno et Damien,
    Très bon article.
    Tu aurais pû aussi évoquer le Vectran qui est très très stable.
    Parler aussi du Kevlar, à proscrire sur nos terrains mais utilisé par certains à l’étranger. pour le bridage mais aussi comme lignes.

     
    Répondre
    • 12/02/2017 à 16:58
      Permalink

      Merci Michel, on ne pouvait pas tout citer, c’est un choix volontaire de faire un article simple, on est dans la rubrique “pour débuter” du site. Mais c’est un plaisir de voir qu’Addict Kite est suivi par de grands noms du cerf-volant 😉

       
      Répondre
  • 13/02/2017 à 00:27
    Permalink

    Je suis un adepte de Addict Kite et j’apprécie le travail de Damien et de tous ceux qui l’entourent.
    Surtout continuez.

     
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *