Le noeud “tête d’alouette”

Bonjour à tous,

On rencontre souvent des débutants à qui on a offert un cerf-volant très peu cher juste pour les vacances. La plupart du temps, les lignes y sont fixées un peu n’importe comment, du moment que ça tient un peu 🙂 Ces cerf-volants comportent parfois un anneau de fixation métallique, si c’est votre cas, essayez de le supprimer au plus vite car tôt ou tard il rouillera et tâchera la toile. En général, sur les bons cerf-volants, cet anneau existe toujours, mais il est en bride, comme on le voit sur les photos ci-dessous, et terminé par un noeud à son extrémité.

Alors comment fixer ses lignes efficacement à ce noeud ? En fait c’est très simple, il faut faire une “tête d’alouette”. Pas d’inquiétude, c’est vraiment facile, on prend la boucle gainée en bout de ligne (voir notre article Monter ses lignes), et en tenant par le noeud d’une main, on passe pouce et index par dessous dans la boucle.

Il suffit ensuite de basculer la main comme indiqué sur les photos suivantes…

Puis de pincer les doigts. On obtient une sorte de petite boucle doublée.

En pinçant un peu elle gardera mieux sa forme, et c’est dans cette mini-boucle qu’il faut maintenant passer l’anneau en bride qu’on a vu en début d’article. Ca a peut-être l’air compliqué pour les débutants complets qui n’ont jamais touché un cerf-volant, mais rassurez-vous, attacher ses lignes de cette façon prend moins de 30 secondes et ça devient vite une habitude.

Maintenant, on tire un peu sur la ligne et la mini-boucle se resserre toute seule, elle va ensuite buter sur le noeud de la bride qui l’empêche d’aller plus loin. Cette fixation est tellement efficace qu’elle est utilisée par tous les cerf-volistes tous niveaux confondus. En fait, plus il y aura de traction, plus ça tiendra ! Et c’est hyper facile à défaire pour ranger 🙂 C’est pour ça qu’on gaine les lignes aux extrémités, la gaine rend facile le démontage, et si elle n’était pas là, la ligne cisaillerait la bride qui casserait juste au noeud.

Une fois les lignes fixées au cerf-volant, on peut les dérouler et aller fixer l’autre extrémité aux poignées, exactement de la même manière. Et côté poignées, on vous donne une astuce très utilisée : l’échelle de noeuds (photo suivante). Cette échelle de noeuds permet de compenser un éventuel petit écart de longueur entre les lignes en un temps record, sans avoir besoin de retoucher les lignes elles-mêmes !

On le voit sur les photos qui suivent, en fixant la tête d’alouette plus ou moins près de la sangle, on gagne quelques centimètres sur une ligne par rapport à l’autre. Souvent bien utile quand on est pressé de voler.

Nous insistons quand même sur un point : l’échelle de noeud est un moyen très pratique sur le terrain pour égaliser rapidement des lignes avec peu d’écart de longueur, mais il vaut quand même mieux égaliser réellement ses lignes quand on en a le temps. Pour faire ça, on fixe les lignes à un piquet et de l’autre côté on les tend, puis on défait le noeud de gaine de la ligne la plus longue et on fait glisser le fil de la longueur voulue avant de refaire le noeud.

Bons vols à tous avec vos belles lignes 🙂

L’équipe Addict Kite le Mag.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *