Nounours bonbon.

On a tous mangé de ces petits nounours translucides étant jeunes ( ou pas 🙂 ). Ayant construit un premier nounours d’une petite série, d’après le plan de Ralf Dietrich, l’idée d’en en faire un article et de vous faire partager les étapes de cette construction est venue. Ralf Dietrich avait publié un plan très intéressant, après l’avoir contacté, toujours très gentil et rapidement réactif, il nous a autorisé à le partager sous condition de citer son nom et le site kite.builders comme source. Merci donc à Ralf et Eva, et n’hésitez pas à visiter leur superbe site.

Autant prévenir de suite, ce n’est pas un plan pour débutant complet en couture. Ca a l’air rigolo un ourson, mais quand on n’a jamais cousu de cerf-volant plat, c’est pas si simple de coudre en 3D ! Ceci-dit, ce n’est pas insurmontable, et ça peut toujours faire une jolie déco à monter sur la ligne d’un Roller par exemple si on n’a pas encore d’appareil photo 🙂 Voici donc le plan de ce sympathique petit ourson (pour ceux qui ne veulent pas s’embêter, Bruno l’a mis sous Autocad et en a exporté les pages PDF format A4 à imprimer et à assembler, vous pouvez lui demander par mail à singer.bruno@neuf.fr).

View Fullscreen

Pour commencer, il faut bien sûr tracer les gabarits, puis découper les pièces sans oublier d’y rajouter 5 mm tout autour pour les coutures. A ce propos, toutes les coutures seront à l’intérieur et aucune ne se verra une fois l’ourson terminé.

Tant qu’on en est à tracer et découper les pièces, il ne faut pas en oublier une, qui ne figure pas sur le plan, il s’agit d’une bande de 140 cm de long par 12 cm de large, qui sera destinée à donner de l’épaisseur à notre ourson.

On peut passer à la couture. On commence par assembler les 6 pièces qui formeront la tête (dont 3 pour le museau). Répétons qu’on construit à l’envers, c’est à dire qu’on met les pièces face contre face, de sorte qu’en dépliant les coutures soient invisibles à l’extérieur. Coudre une joue avec un bord de museau, le dessus de la tête avec le dessus du museau, puis la seconde joue avec le second bord de museau. Coudre ensuite les 2 pièces d’un côté assemblées avec les deux du dessus, puis enfin l’assemblage des 2 dernières à cet ensemble.

On assemble ensuite la première oreille, constituée de 3 pièces (attention encore de ne pas avoir une couture dedans et l’autre dehors ! On assemble TOUT à l’envers. Quand on retourne, on obtient une oreille bombée sur l’arrière et avec une face assez plate devant.

On va maintenant assembler cette première oreille à la tête. Là c’est un peu délicat, c’est petit, ce n’est pas un nounours de 12 mètres 🙂 Mais quand on retourne l’ensemble à l’endroit, on voit que ça colle plutôt bien, et à partir de là, notre construction va ressembler de plus en plus à ce qu’on attend.

Faisons la même chose avec l’autre oreille et la tête sera terminée. Voici une photo de ce à quoi ça ressemble à l’intérieur et à l’extérieur. A partir de là, ça va être un peu plus simple, d’une part parce que les pièces le seront, mais aussi parce qu’on a acquis une expérience sans s’en apercevoir, et elle servira pour la suite.

Passons maintenant au corps de notre ourson, et tout d’abord les pattes. Elles sont chacune constituées de 4 pièces identiques. Attention encore de coudre tout à l’envers (ce sera décidément le maître mot de cet article). Deux pattes avant, un peu plus petites que les pattes arrières. Après la couture des oreilles sur la tête, ça a l’air d’un jeu d’enfant 🙂

Fixons les pattes avant à la pièce ventrale… si vous trouvez que ça fait un peu soutien-gorge c’est normal 😀 En fixant de la même manière les pattes arrières, tout rentre dans l’ordre.

On peut maintenant coudre la tête sur la partie avant du corps, là on voit bien la forme finale se dessiner. C’est maintenant qu’on va coudre tout autour du corps la bande de 12 cm de large, qui donnera de l’épaisseur à l’ourson. Cette bande fait tout le tour du corps et se termine cousue aux joues de chaque côté.

Il ne reste plus qu’à fermer le dos avec la dernière pièce. Une fois de plus (la dernière) : ATTENTION de coudre à l’envers. On remettra le tout à l’endroit en sortant le spi par l’entrée d’air située au sommet de la tête. A ce propos, il convient maintenant de renforcer la périphérie de cette entrée d’air, soit avec une bande de spi pliée, soit avec de la bride plate, du dacron ou autre, car c’est là qu’on va fixer les brides et ce serait dommage de déchirer un ourson tout neuf…

Fixer 4 brides de 25 cm réparties autour de l’entrée d’air, et c’est fini !

Enfin, pas exactement fini, car il reste à le tester. Personnellement, ce premier modèle avait un peu trop tendance à tournoyer. Il va donc être un peu lesté pour y pallier. Mais ça se gonfle bien, ça vole, et quand il y en aura 5 ou 6 de différentes couleurs, ça le fera 🙂

Bonne construction à tous ceux qui oseront se lancer, et n’hésitez pas à commenter, partager, échanger pour faire vivre votre passion.

L’équipe Addict Kite le Mag.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *