Pourquoi il ne faut pas avoir les bras en l’air pour faire du cerf-volant?

Comme toute personne normalement constituée, objet en l’air = bras en l’air, c’est un réflexe naturel.

Mais là où cela ne va pas, c’est que pour piloter un cerf-volant acrobatique, si les bras sont en l’air, vous ne verrez pas votre cerf-volant d’une part, et de l’autre, vous ne contrôlerez rien du tout. Vous écarterez les bras en croyant bien faire mais cela aura pour conséquence de modifier la trajectoire du cerf-volant dans tous les sens sauf celui souhaité.

Donc pour arriver à piloter un cerf-volant correctement, il faut penser que l’on tient un guidon de vélo. Et oui, on en revient à l’élémentaire mais c’est efficace! Bras écartés de la largeur des épaules, légèrement fléchis pour plus de souplesse et les mains à la hauteur du ventre. Si vous n’y arrivez pas, utilisez dans un premier temps un manche à balai coupé à la largeur des épaules que vous tiendrez comme un guidon en même temps que vos lignes.

Donc maintenant, à vos lignes, prêts, volez!

Position idéale

Mauvaise position 😣

Et position pour les récalcitrants 

François Honoré pour Addict Kite leMag

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :