SebTrek partage son expérience avec le club 38

Bonjour à tous.

Aujourd’hui nous avons demandé à SebTrek de nous raconter son expérience avec le Club 38.

Pour rappel, le club 38, qui a vu le jour il y a peu de temps, est un club qui aide à la progression en 4 lignes.  Nous avions fait un article à leur sujet que vous pouvez retrouver ici.

Nous remercions bien sûr SebTrek d’avoir pris le temps de nous répondre et nous lui souhaitons une bonne progression dans sa passion du 4lignes.

L’équipe d’Addict Kite leMag.

 

 

Prénom : SebTrek

Age : 43 ans

Lieux de vol : Toulouse, Le Barcares, Leucate, et tous les endroits où je peux voler dès que le vent s’y prête.

Années de vol : 4 lignes depuis 2014, 2 lignes depuis 2012

 

Dans ta housse tu as :

En 2 lignes : 1 Alien (Kwaït), 1 aile Symphony 1.8 (HQ Kites), 1 nimbus (HQ Kites)

En 4 lignes : 1 SLE 1.5 std (Revolution), 1 RX Super Spider ultra ventilé (Revolution), 1 Diablo semi ventilé (Los Hermanos), 1 Detox semi ventilé (Los Hermanos)

 

Comment as-tu découvert l’existence du club 38 ?

Lors de l’achat du révo RX Super Spider, l’été dernier (2017).

Je cherchais un 4 lignes ultra ventilé pour voler avec les vents forts et capricieux de la côte méditerranéenne et de la région toulousaine ! J’ai découvert le RX Super Spider sur un forum, mais ce dernier n’était commercialisé sur aucun site, même pas sur revkites.

J’ai donc contacté l’auteur du post, un revendeur de Las Vegas (A Wind Of Change), qui s’est rapproché de Révolution pour l’obtenir. À la réception du révo, il y avait une présentation du Club38 et une invitation à s’inscrire sur le site de revkites.

 

Dis-nous ce qui a fait que tu aies voulu te lancer dans l’aventure ? 

Cela faisait déjà 3 ans que je volais tout seul (parfois avec un pote) dans mon coin, apprenant à manier mon 4 lignes par le biais de tutos sur le net (au passage, merci à John Barresi !).

Je me suis dit que ce Club38, c’était l’occasion d’évaluer mon niveau et de me perfectionner. Et puis c’était aussi l’opportunité de rencontrer d’autres cerfs-volistes.

 

Il faut avoir des 4 lignes spéciaux, tu l’as fait avec quoi toi ? 

Étant donné que le Club38 est fondé par le créateur du « révo », et destiné à apprendre à maîtriser ce 4 lignes, il faut donc voler avec un révo. CQFD 😉

En ce qui me concerne, je n’ai, pour le moment, que des révos dans ma housse, donc je choisis mon cerf-volant en fonction des humeurs d’Éole !

 

Avec qui as-tu dû prendre contact ?

En fait, au départ, les contacts se sont fait par mail, avec Lolly et Joe Hadzicki (le créateur du révo). Puis, très vite, je suis passé par Facebook, et le club fermé du Club38 (accessible aux membres).

 

Comment se passe une session, la progression, la mise en vidéo, bref dis-nous comment cela fonctionne. 

Chaque niveau est composé d’un enchaînement de compétences, de gestes techniques à réaliser pour apprendre à contrôler et maîtriser son révo.

Au total, il y a 8 niveaux et 38 compétences à acquérir pour atteindre le niveau Master.

Tout est détaillé en vidéos, dans lesquelles Joe explique chaque compétence, de la figure attendue du révo aux mouvements du corps, des bras et la gestion des poignées pour la maîtriser.

Bon, évidemment, si tu n’es pas bilingue, c’est parfois un peu compliqué de tout intégrer . Mais, dans l’ensemble, les vidéos sont pas mal faites, pour preuve, j’ai réussi à atteindre le niveau Master  !

Ensuite, il faut mémoriser l’enchaînement : pour cela, j’utilise un révo stick que j’ai fabriqué, comme pour les vols en team.

Et puis il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer !

Pour finir, tu te filmes (j’utilise un trépied et mon smartphone) et tu postes ta vidéo sur le compte Facebook du Club38.

Chaque niveau est évalué et validé (ou non !) par Joe, et tu obtiens le code d’accès pour le niveau suivant.

 

Tu as passé les étapes une par une, trouves-tu le niveau compliqué ? 

Les 3 premiers niveaux sont accessibles, puis cela se complique, crescendo, car les compétences sont plus complexes et les enchaînements plus longs.

Après, comme je pratiquais déjà le révo depuis 3 ans avant de commencer le Club38, je ne suis pas parti de zéro.

Pour chaque niveau, j’ai réalisé, en moyenne, une dizaine de vidéos (donc autant de fois le même enchaînement !) avant de sélectionner celle qui me paraissait la plus fidèle et la plus maîtrisée.

Il n’y a pas de secret : plus tu maîtrises ton cerf-volant, plus tu peux t’amuser et prendre du plaisir… et pour maîtriser, il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer ! (Déjà dit, non 🤨)

Mais, « Rien ne sert de courir… », il ne faut pas brûler les étapes ! Forcément au début, tu galères… mais quand tu commences à savoir « dompter la bête », tu t’éclates !

 

 

Combien de temps cela t’a demandé en terme de temps de vol sur le terrain ? 

Je ne sais pas vraiment combien cela représente, je ne tiens pas un cahier de compte 😉 !

Et puis comme je te l’ai dit, ça fait maintenant plus de 3 ans que je fais du révo, donc je n’étais pas vraiment débutant au final (même si je ne connaissais pas mon niveau lorsque j’ai commencé le Club38).

Je peux juste te dire que j’ai posté mes 2 premiers niveaux sur le Club38 début septembre 2017 et que j’ai validé mon niveau 8 (Master) début décembre.

Après, comme nous sommes tributaires du vent… et que l’on ne peut pas dire que le coin où j’habite soit très propice de ce côté là… je vole, sur mon temps libre, dès que le climat le permet, et, je dois l’avouer, bien souvent dans des conditions loin d’être idéales !

 

Penses-tu que faire le club 38 a fait évoluer ton vol ?

Ça m’a permis de progresser, de comprendre et de maîtriser certaines compétences, donc de me perfectionner.

Et puis j’aime bien ce système de challenge, c’est plutôt motivant; et le fait de pouvoir échanger avec d’autres cerfs-volistes, c’est super enrichissant.

 

Désormais, après le club 38 tu vas te lancer dans quoi, la compète ? 

Le Club38 continue… Après le niveau Master, il y a encore d’autres niveaux à passer pour valider le Double Master.

Alors, pour le moment, je poursuis mon challenge !

Je suis un « kite addict » 😉, je vole pour le plaisir, pour le fun !

Et comme c’est encore mieux quand le plaisir est partagé, j’avoue que j’aimerais bien m’essayer au vol en team.

Le seul hic, c’est que c’est un peu compliqué sur Toulouse car il n’y a pas de club de 4 lignes, et donc pas de team…

Mais j’espère bien faire des adeptes, et si ça marche, pourquoi pas créer un club, ce serait top .

La compète ? Je ne sais pas encore, mais il ne faut jamais dire jamais, non ?

 

Pour finir comment résumeras-tu ton aventure club 38 ? 

En 3 mots : défis, plaisir et rencontres !

 

Merci SebTrek pour Addict Kite le Mag.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :