Test de l’Unik Standard par Rad, pilote exigeant dans le vol

Unik Standard

Unik Standard
7.2

Rapport Qualité / Prix

7/10

    Comportement en vol

    8/10

      Prise en main

      6/10

        Plage de vent

        8/10

          Fabrication

          7/10

            Points +

            Points -

            Test : l’Unik standard

            Pilote : Rad

            Spot : St Brévin

            Vent de test : 20/35 km/h

            Damien m’ayant envoyé son kite pour qu’il puisse prendre les vents de la côte brévinoise, et sous sa demande, voici un petit retour des premières impressions de vol de l’Unik.

            Le cerf-volant en lui-même :

            La construction, du pur jus R-SKY. On reconnait bien la maison. Le panneautage reste à mon avis assez consensuel. Damien a fait faire une version perso, je la trouve mieux réussie que la version définitive retenue. Etonnant le choix de couleur, ça fait mastoc pour moi. Après les goûts et les couleurs…

            Premier constat sur la forme du cerf-volant, le kite est haut perché ! L’angle du nez est assez fermé, ce qui augure une orientation précision indéniable de la part du concepteur. On reconnait bien le style Richard Debray qui ferme toujours plus ses kites.

            Un petit bémol sur le tissu du nez, qui semble fragile (mais Damien volle dans les terres sur du goudron). Pour le reste, les renforts sont bien présents, et aux bons endroits (le long de la spine, sur le bord de fuite).

            La structure retenue P300/5pt fonctionne plutôt bien. Le kite n’ayant pas une traction trop importante, la structure n’est pas trop « smooth » et offre la précision attendue pour un kite typé polyvalent.

            Pour le reste, du classique, top cross en 6mm, doubles wiskers, un lest de 10g (peu lesté, c’est une bonne chose..).

            Ce diaporama nécessite JavaScript.

            Le vol  en précision :

            J’ai pu tester le vol dans du bon vent bien gras, entre 20 et jusqu’à 35 km/h.

            La première chose qui m’a interloquée est que le cerf-volant n’émet aucun bruit ! Que cela soit à 20 ou même à 35 km/h. C’est un peu perturbant au début, on se dit que cela va jouer sur la précision. C’est surement psychologique, un cerf-volant qui fait du bruit = cerf-volant précis !

            Pour le cas, je dois admettre que le cerf-volant reste précis malgré tout. Personnellement, un petit bruit un peu aigue, j’aime, le son participe aussi au plaisir de vol. Bon tant pis..

            Les angles sont vifs, le kite tourne bien autour de la pointe d’aile, il ne dérape pas. Il pourra donc faire l’objet d’une utilisation en paire par exemple sans soucis.

            La traction est présente sans être envahissante. Il reste volable jusqu’à 30 km/h. Par contre il devient relativement vif. Il faudra donc après 30 km/h envisager une version semi ventilé je pense, histoire que le kite ne fuse pas.

            Pour le coté visuel, le kite reste assez grand, ça passe bien au bout de 37m de ligne, un polyvalent donc !

            Le vol en freestyle :

            Et oui, c’est le kite de richard, donc, il devrait être plutôt bon dans ce domaine !

            Premier constat, c’est un kite de caractère ! On est assez loin du N3E où tout passe facilement du premier coup. Là, il faut saisir le comportement de celui-ci. Le kite ne pardonnera pas les imprécisions, surtout dans les déventes. Il doit être « retenu » par la main qui ne fouette pas, sinon, sur des figures comme la cascade d’axel, la comète, le rolling susan et rolling inverse c’est la sanction. Le cerf-volant part en « cacahuète ».

            Pour la comète, cascade d’axel, rien de grave cela dit. On perd juste le contrôle.

            Là où les choses se gâtent c’est pour les Rolling inverse, le kite part facilement en yoyo si on le retient pas de la main qui ne fouette pas, voire il prend aussi la pointe d’aile. Il ne sera pas donc 100% « sécure » sur cette figure.

            A noter si on veut intégrer ce genre de figure dans une routine précision en compétition ! Pour moi, c’est le point noir du kite.. ! Etant un grand fan de cette figure, surtout dans le gros vent de plage, c’est vite frustrant de prendre les pointes d’ailes par exemple. Si vous ne faites pas de Rolling inverse, cela ne devrait pas vous déranger.

            Par contre, aucuns soucis sur la cascade de Rolling, là il ne part pas dans les lignes, le kite est contrôlable.

            Un point aussi à noter, à partir de 25/30 km/h, le kite commence à être difficile pour le posé deux pointe, faut lui rentrer dedans, bien le déventer, sinon cela ne passe pas.

            Pour le coté planant, là c’est son gros point fort ! C’est une usine à taz l’Unik. Impressionnant, taz à plat, bien lent, visuel, un régal donc une fois que l’on maîtrise le timing.

            Les slots passent bien également.

            Pas pu tester les 540, mais Damien me confirme qu’il passe bien à plat.

            Les rotations backspins, cascade de backspin passent nickel également.

            Les rotations à base de yoyo 1 temps passent tranquillement malgré le faible lest utilisé. Un bon point !

            Les multilazy sont presque à plat, ça passe bien. Pour le cynique, ne maitrisant que peu cette figure, je n’émettrais pas d’avis.

            Le crazy copter serait délicat à passer, perso, je ne maîtrise pas cette figure, mais Damien qui la pratique souvent me dit qu’il n’y est pas arrivé. A confirmer par d’autres pilotes donc.

            Pour résumer, beaucoup de potentiel, mais un kite à maîtriser, surtout dans les déventes. Un kite plutôt donc destiné à des pilotes intermédiaires / avancés. Pour le débutant /intermédiaire, il pourra plutôt s’orienter vers le N3E qui est plus facile d’accès.

            En résumé, l’Unik porte bien son nom. Dans la gamme R-SKY, il dénote un peu de part de son caractère bien affirmé. C’est le kite de richard ! Des gens adoreront, d’autres un peu moins.

            Sa précision et son freestyle sont bien présent ce qui en fait un vrai kite du coup bien polyvalent.

            Je me suis fait plaisir de tester ce kite, un grand merci à Damien pour ce prêt !

            Merci rad

            L’équipe d’Addict Kite le Mag.

             

             

            Une pensée sur “Test de l’Unik Standard par Rad, pilote exigeant dans le vol

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *