Test de L’Urban Ninja

Urban Ninja

Urban Ninja
7.78

Fabrication

9/10

    Rapport Qualité / Prix

    10/10

      Comportement en vol

      9/10

        Prise en main

        7/10

          Plage de vent

          4/10

            Points +

            • léger, aérien, planant
            • relaxant, spirituel
            • facilement transportable
            • le prix (pour un fait maison)
            • surprend les ignorant du cerf volant par vent nul

            Points -

            • plage de vent trop petite pour le vol champagne.
            • pas idéal pour des tout-petits (car il faut comprendre qu’il faut lâcher du mou quand le cerf volant pique vers le sol . lol)

            Bonjour à tous,
            Aujourd’hui nous testons le monofil Urban Ninja.

            L’Urban Ninja est un cerf volant que l’on classe dans la catégorie monofil ultra léger et que l’on sort par petit vent ou en indoor (de 0km/h à 6-9km/h, avec une plage optimale entre 1 et 2km/h)

            Pour les spécifications (de mes constructions) : Urban Ninja
            envergure : 1.37m
            spine : 1.00 m
            full joncs carbones 3 mm
            1/2 icarex + 1/2 spi
            poids 73 gr
            Prix shop 320 CHF horvath
            Prix fait maison entre 35 et 60 euros, suivant les matériaux et ligne si besoin.

            Au niveau du montage de l’appareil, c’est très simple à déployer, il suffit d’ouvrir les ailes et de connecter la vergue. Les bridages (vergue spine + dièdre dos) exercent des tensions qui font le reste, et le kite se met en place. Il apparait tel un Eddy avec des ailes rallongés finalement, mais possède vraiment une géométrie spécifique tout de même.
            Côté construction, vu que c’est des fait-maison (plan disponible sur kite plan base par exemple) et que je n’ai pas encore vu d’original, je dois dire que la qualité s‘est améliorée au fil des années pour devenir très bonne. La conception est très bien pensée, il plane très bien.

            Urban NinjaCoté vol, cet appareil enchante par vent très léger, il “tient” en l’air avec rien, je le sors généralement quand mon dernier 2 lignes Ultra léger ne vole plus.
            Si un débutant tombe dessus, il sera peut être un peu dérouté (attendre le tout petit vent !), mais une fois bien en main, il garantit de passer du bon temps.
            Lorsque l’on manoeuvre bien, on l’amène où l’on veut, et si le vent est bon, on peut tout faire en douceur… un régal.
            Personnellement j’aime le piloter plutôt sèchement et franchement, mais par moments, au gré du vent je fais tout au ralenti pour varier les sensations. Tout dépend de l’humeur, et de l’humeur d’Eole.
            En salle, j’ai déjà essayé. Je tiens non stop sans toucher par terre, et là nous pouvons piloter en douceur car il n’y aura pas de bourrasque inattendue.

            Dans une petite housse, il ne prend pas beaucoup de place. Je l’amène presque partout, “au cas ou…” Urban Ninja

            Voici 2 vidéos que j’aime beaucoup 😉

             

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *