Test du Rokkaku Premier Kites

test Rokkaku Premier Kites

130€
test Rokkaku Premier Kites
7.6

Rapport Qualité / Prix

7.0/10

Comportement en vol

9.0/10

Prise en main

6.0/10

Plage de vent

7.0/10

Fabrication

9.0/10

Points +

  • Transportable, plié, il fait 82.5cm dans sa housse
  • Construction de qualité
  • Barres de qualité dans les versions actuelles (Skyshark)
  • Plein de design différents qui s’adaptant au goût de chacun
  • Vol sain

Points -

  • Le coût des barres en cas de casse
  • L’appréhension du cintrage des vergues

 

On termine cette semaine avec le célèbre Rokkaku

Le Rokkaku qui signifie “Hexagone” en japonais, fait partie des cerfs-volants monofils dits « cintrés ».
Le test suivant est un de ceux proposés par la marque américaine Premier Kites.

Fiche technique :

Taille : 160 x 198 cm
Plage de vent : 2 à 4 Bfd
Tissu : Ripstop Nylon
Structure : deux types de structure existent selon l’ancienneté.
– version ancienne : vergues en deux parties de 82.5cm en carbone 6mm avec raccord externe en carbone et longeron et trois parties, deux barres de 82.5cm en 6mm et une de Skyshark P400 bloquée par des petites butées en plastique.
– version récente : tout en Skyshark P400
Bridage : Nylon
Ligne Recommandée : 70 kg
Prix de vente actuel : 130€ (livré sans ligne dans une housse, simple fourreau en spi épais)

Côté construction :Rokkaku Premier Kites

Ma version est le Cool Twist, design tout en appliqué cousu en point zigzag de très bonne qualité.
Des poches bien dimensionnées accueillent les vergues, un beau scratch permet de tendre le longeron et deux petits lacets ont en charge d’unir vergues et longeron.
Malgré ses 10 ans d’âge, rien n’a bougé, aucune couture n’a lâché, le bridage n’a jamais cassé et le tissu est encore bien étanche à l’air.

Côté vol :Rokkaku Premier Kites

Pour ne pas s’abimer, il est toujours rangé voile nue (sans barre) roulée avec les barres à côté.
Donc pour le montage, il faut tout remonter.
Rien de bien compliqué, deux vergues et un longeron, reste le réglage que tout le monde redoute, le cintrage des vergues et là, tout le monde a sa méthode, ses repères.
Mais il n’y a réellement que deux choses à retenir :
– en premier, on cintrera toujours plus la vergue du bas que celle du haut,
– en seconde, plus il y a de vent, plus on cintre.
Pour ce rokkaku, j’oscille entre 17 et 22 cm en haut et entre 23 et 28 cm en bas Selon la force du vent.
Voilà il est prêt à s’envoler.
Et là, pas de surprise, il est stable avec un angle de ligne assez important, parfois même à la verticale et il possède une très bonne traction, ce qui en fait un cerf-volant assez intéressant pour la photo aérienne.Rokkaku Premier Kites

Dans sa plage de vent basse, il se plait bien dans son rôle originel de combattant même si pour cela il faut moins le cintrer pour perdre de sa stabilité et pouvoir être dirigé. Mais dans cette exercice, je lui préfère son petit frère (120*142) qui pour le coup est vraiment joueur et beaucoup moins cher (65€)

Conclusion :

Rokkaku Premier Kites
Un cerf-volant à avoir dans son sac pour faire un combat, porter une manche à air, faire du KAP. Après avoir surmonté le réglage du cintrage, il permettra simplement prendre du plaisir.

Disponible au bilboquet ou Cerf-volant Service.
lien vers la page Premier Kites : http://www.premierkites.com/collections/collections-rokkaku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :