Le monde des pilotes 4 lignes : Steff Fermé.

Aujourd’hui Steff Fermé responsable de Kit’anim :

Salut Steff, peux-tu te présenter ? :

Hello, je m’appelle Steff Fermé et j’habite en Normandie berceau de la vie 😉 . Mais avant tout, j’ai deux princesses Marilou et Gabie ma source.

Depuis combien de temps fais-tu du cerf-volant 4 lignes ? :

Pas très longtemps en vrai, enfin les moins de 20 ans diront que je suis vieux mais je dirai en 2006 “merci Cricri”.

Après quelques tentatives ou ça avait l’air de fonctionner en régional et championnat de France, je croise monsieur Ben de chez Révolution où au culot je lui demande si il souhaitait me sponsoriser, sa réponse fut négative mais après quelques relances il me fixa un challenge, “la coupe d’Europe arrive, si tu l’as c’est d’accord sinon c’est non”. Un objectif qui m’a permis de renforcer mes entraînements et me voilà champion d’Europe avec un vieux révo devant mes maîtres et vénérés Guido Maiochi et Sir James Robertshaw. Je suis donc sponsorisé depuis des années par Révolution même hors compétition pour show et du développement.

Comment as-tu commencé le cerf-volant 4 lignes ? :

Oula sacrée histoire. 

Pour moi le cerf-volant est une grande famille ou on fait essentiellement des rencontres et du partage.

1998 Dieppe, je me balade et je flashe sur le championnat de France de cerf-volant acrobatique qui avait lieu. Chauvin comme je suis, je soutiens une équipe 2 lignes Normande qui prétendait au titre alors que je n’y connaissais absolument rien. En rentrant chez moi, je passe une annonce en kiosque de l’époque “étudiant ayant du temps veut apprendre le cerf-volant”. Un mois après, un mec me téléphone en m’expliquant qu’un membre de son équipe déménage et qu’il recherche un pilote. Par le plus grand des hasards, c’était “Air de rien” que j’avais soutenu lors de mon passage à Dieppe.”Ah ba ouais monsieur que je veux, rendez-vous Dimanche”.

Après trois mois intensifs, on finissait champion régional, vice champion de France et d’Europe. “Merci Laurence Milbeau et Régis Thouvarecq “. Quelques années de team et tout s’arrête, mais je souhaite continuer  et je fais une nouvelle rencontre :
Mr Eric Berthaud qui s’occupe du magasin “Toit du monde” et me dit “en individuel 2 lignes je pense que tu devrais t’en sortir”. Deux ans de soutien de la part de sa boutique et il me présente à un petit bonhomme qui lançait sa marque et cherchait à monter son équipe : Mr Roger Tessa Gambassi. Merci à lui, après des cerfs-volants comme le Nirvana , des voyages, des compétitions et des titres nationaux Européen et Mondiaux j’ai trouvé mon ouverture, le 2 lignes. En parallèle , un ami Normand et pas des moindres Mr Christophe Cardon m’initie au 4 lignes et une nouvelle expérience commence.

Me voilà donc avec toutes les compétitions remportées. Objectifs atteints en 2012, 18 titres nationaux, 3 européens et 1 mondial. Puis j’arrête pour faire de ma passion une transmission avec mon métier d’éducateur, puis les animations, démonstrations et enfin une école qui compte 1800 personnes initiées.

La boucle est bouclée avec la transmission.

Comment es-tu venu au 4 lignes ? :

Avec l’aide d’un copain Christophe Cardon qui volait à côté de mon team et lors d’une pause je lui demande de m’apprendre et il me met en tandem entre ses mains. Il a fait une figure que j’ai essayé de reproduire et cela m’a plu. Ensuite je suivais mes modèles Christophe Cardon, James et Carl Robertshaw, Guido Maiochi et Jean Apostolides qui me dit un jour en buvant une bière “et si on volait ensemble mais juste une année pour gagner le championnat de France en paire “, et voilà encore un objectif atteint. Merci mon ami Jean.

A l’époque, ma grand-mère Manou m’a bien poussé en me dictant le choix de ses musiques pour que le petit frenchy à l’étranger se dénote, et mon père qui m’a toujours encouragé.

Tu construis ou tu achètes ? :

Par respect au travail des fabricants, eux font les cerfs-volants et moi je fais du cerf-volant. Sinon je ne fabrique pas ou quelques idées des fois.

Quels plaisirs trouves-tu à pratiquer ce cerf-volant ? :

La tranquillité.

Quels sont tes souhaits futurs ? :

Perdurer la transmission entre autre avec mon école puis la 2ème qui est en train de s’ouvrir. Coacher et transmettre et faire du cerf-volant une activité comme le foot qui peut se faire à tous moments, n’importe où et pour n’importe qui. Donner place à tous les niveaux et les laisser s’épanouir.

 

Merci Steff :

Non merci à toi, car sans valorisation pas de transmission.

 

Bruno pour Addict kite.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :