Drôle d’oiseau se dévoile après sa victoire aux Awards 2018

Bonjour à tous,

aujourd’hui, suite à la victoire de la marque française Drôle d’oiseau au Awards 2018 pour le meilleur Fabriquant,

nous avons interrogé Maël designer/concepteur de certains cerfs-volants de la marque. C’est aussi lui qui s’occupe du site et du shop, le côté internet de la marque et bien sûr il participe a l’évolution des protos pour les commercialiser après.

Nous lui avons demandé comment, quand avec qui et pourquoi... bref nous avons voulu en savoir un peu plus sur cette marque Française de Normandie qui existe déjà depuis plus de 14 ans.

Nous leur parlons de la fabrication et de la solidité de leurs cerfs-volants qui est sûrement la marque de fabrique de Drôle d’oiseau.

Merci à toute la team Drôle d’oiseau d’avoir participé a cet article, notamment à Maël et Ladole le boss de la marque.

Bon vol a Drôle d’oiseau et encore une fois, BRAVO pour votre Award 2018.

L’équipe d’Addict Kite

Votre progression dans le monde du cerf-volant :

Ladole le boss

L’aventure Drôle d’Oiseau a débuté officiellement en avril 2005 sous l’impulsion de Stéphane « Ladole » Dolé qui fabrique tous les cerfs-volants destinés à la commercialisation. 

Avant cela, Ladole faisait les fameux Canard pour les copains et surtout pour son team « Méli- Mélo » ainsi que pour la paire « Méli » formée avec Stéphane « K2000 » Briban au milieu des années 90, et devenait leur cerf-volant de prédilection en compétition à partir de 2002. Ça a permis de poser les bases de ce qu’est devenu Drôle d’Oiseau par la suite. 

Maël

Avec l’expérience et la notoriété acquises, c’était le bon moment pour préparer l’aventure Drôle d’Oiseau mais aussi d’arrêter la compétition pour Ladole. 

Depuis 2005, Drôle d’Oiseau c’est maintenant 13 modèles de cerfs-volants acrobatiques disponibles à la vente, soit quasiment un nouveau modèle par an. 

 

D’où vous êtes partis : 

 

Comme je l’ai dit un peu plus haut, nous sommes tous pilotes à la base avant d’être fabricants. D’ailleurs, seul Ladole construit et moi qui me charge de certains protos. 

Pour lui comme pour moi, ce sont nos grands-parents qui nous ont fait découvrir le cerf-volant, à Dieppe, dans les années 80. Sauf que lui sa grand-mère lui a appris à coudre ! Et lui ensuite m’a appris à son tour. 

Nos expériences conjointes nous ont permis de savoir exactement ce que recherchent les pilotes en matière de cerf-volant. Mais c’est vrai pour la très grande majorité des fabricants. 

Comment la team s’est constituée :

Au départ, il y a le « noyau dur » original : Ladole, K2000 et Hugues, les derniers représentants du team « Méli-Mélo » et moi qui suis avec eux depuis 2002, à l’époque au Cerf-Volant Club de Dieppe. 

Nous y sommes tous les 4 depuis le tout début, ensuite il y a eu d’autres pilotes qui nous ont rejoints, d’autres qui sont partis. Tous des copains qui souhaitaient faire partie de l’aventure et s’investir un minimum dans le team, soit côté conception/développement, soit lors des festivals, soit les 2 ! 

Actuellement, il reste surtout Florian « Mich » Giraud qui s’est occupé du design et de la mise au point de l’Avo7, du Sterne et du Flamingo notamment (et des vidéos associées), mais aussi Droop’s et Mini-Droop’s qui sont nos représentants en compétition, mais participent aussi énormément aux festivals. Droop’s gère aussi la page Facebook. 

Ladole s’occupe de la partie commerciale, de la fabrication, des relations fournisseurs, et des autres activités dont on parlera plus bas dans cet article. Il fait en sorte d’être présent à un maximum de festivals. 

Et moi je m’occupe du site Internet, du shop en ligne, de tout l’aspect « informatique » mais aussi du design/conception de quelques modèles (Moa/Mini-Moa, Garuda, Phénix, Piaf, Colibri et du futur proto « seamless » en cours de mise au point), de la fabrication de quelques protos et tout récemment d’Instagram. 

Pourquoi vous avez sûrement les CVs les plus solide au monde ?

Ça, ça vient des plages de la côte d’Albatre, en Normandie ! Faut du costaud pour résister aux impacts sur les plages de galets !!!! 😊 

Blague à part, c’est surtout que Ladole est parti du postulat suivant : un cerf-volant de qualité ça coûte cher (d’ailleurs c’est pour cela qu’il a préféré faire ses propres cerfs-volants plutôt que de les acheter, les fameux Canard) et tout le monde n’a pas les moyens de changer de cerf-volant régulièrement. 

Partant de ce constat, vaut mieux faire du solide et durable, quitte à en vendre moins il est vrai. Mais la réputation de solidité de nos CVs n’est plus à faire dorénavant. Et finalement le jeu en valait la chandelle. 

Comment se passe la fabrication d’un CV ? 

Il y a plusieurs étapes, avant même la fabrication. Il peut y avoir un cahier des charges plus ou moins conséquent. 

Au début, pour étoffer la gamme, j’avais carte blanche (comme pour le Moa, le Mini-Moa, le Phénix ou le Garuda). Ensuite, il a fallu cibler certains manques dans la gamme, comme pour le Piaf –cerf-volant d’initiation- où il a fallu faire des choix de design pour baisser les coûts de main d’œuvre notamment et ainsi le rendre accessible. 

Ensuite, il y a la phase de conception du design –sur papier puis sur ordinateur- puis du shape – exclusivement sur ordinateur- avant de pouvoir créer les gabarits qui serviront à la réalisation du prototype.

Viennent ensuite les phases de mise au point, essais en vol et réglages. Chaque étape à son importance, et en général c’est un travail conjoint de plusieurs pilotes du team, en fonction des CVs. 

Pour certains modèles, plusieurs prototypes ont été nécessaires pour obtenir le comportement voulu. 

Vous ne faites pas que des CV ? 

En effet, il ne faut pas se le cacher mais le marché du cerf-volant acrobatique à l’échelle artisanale et non industrielle reste un marché de niche. 

Nous avons donc dû nous diversifier, en rajoutant au catalogue Drôle d’Oiseau des prestations de sérigraphie, de broderie, d’impression par sublimation, d’impression 3D, gravure laser, etc… Cela permet surtout de combler les périodes automnales et hivernales où la demande en CVs est moindre. 

Ce qui s’est passé depuis 14 ans ?

Et bien le team a vu de nouveaux membres arriver, d’autres partir, la gamme s’étoffer, des pilotes arrêter la compétition, d’autres commencer, pleins de festivals, de consécrations comme le titre de champion de France en individuel 2 lignes pour K2000 en 2009 sur Mini-Moa et en point d’orgue, cette récompense en début d’année de meilleur fabricant 2018 ! 

Comment expliquez-vous là où vous en êtes arrivés avec cette récompense ? 

Même si ça fait très plaisir au regard des autres nominés, ce n’est pas une fin en soi et on va continuer de sortir des cerfs-volants de qualité, solides et performants, car la concurrence est rude. Mais surtout à un prix très compétitif ! 

On a la chance en France d’avoir des fabricants de grande qualité, ce qui nous oblige à rester au niveau et d’être encore meilleurs. 

Vous vous y attendiez à l’award ? 

Pas spécialement ! Pour tout te dire, étant donné que je passe mes journées sur un ordinateur, je n’ai que très peu de temps pour suivre assidûment ce qui se passe autour du cerf-volant, je n’étais même pas au courant qu’il y avait ce concours ! C’est Ladole qui me l’a appris. 

Comment vous voyez l’avenir ?

Bien ! 

On va sortir prochainement 2 nouveaux modèles imprimés (un 2 lignes et un 4 lignes) si les essais en vol et les retours des pilotes sont concluants, et peut-être renouveler une partie de la gamme également 😉 

Maël pour Addict Kite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Damien

Bonjour à tous. Certains me connaissent peu finalement, toujours passionné par le cerf-volant, je vole libre comme l’air et je partage ma passion avec vous. Un vrai bonheur de faire vivre Addict Kite le Mag avec Benbboy et les autres. J’en profite pour remercier tous les acteurs qui m’ont aidé à faire ce que Addict Kite est devenu. Vraiment merci. Je vous retrouverai sûrement sur les terrains de NDDM, Chatelaillon, Penvins et pourquoi pas d’autres. Addict Kite est une aventure humaine extraordinaire. Je ne pensais pas que le petit blog dépasserait les frontières aujourd’hui. Si vous passez par mon champ de patates, n’hésitez pas surtout. Comme je le dis souvent en MP “bon vol à tous”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :