Interview de Cédric Duday, pilote en 2 lignes

Bonjour Cédric, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Cédric Duday, j’ai 39ans et j’habite en région parisienne dans l’Essonne.

Depuis combien de temps fais-tu du cerf-volant 2 lignes ?

j’ai commencé à 10ans, j’ai fait une grosse pause et je pratique de manière assidue depuis au moins 15 ans.

Comment as-tu commencé le cerf-volant 2 lignes ?

Je pense comme tout le monde, avec un cerf-volant acheté sur une boutique de plage, mais c’est en essayant de “vrais” modèles en festival que j’ai vraiment eu le déclic.

Peux-tu nous dire 3 anecdotes de sessions qui t’ont marqué et pourquoi bien sûr ?

  • La première fois que la dole (le boss de Drôle d’oiseau) m’a mis un MOA dans les mains en me disant “essaye ça !”! j’ai tellement aimé que je ne l’ai pas lâché de la journée et j’en ai acheté dans la foulée.

  • Une session de dingue avec Richard Debray en paire par un vent de 60km/h pendant le festival de Dieppe, on a volé pendant une bonne heure avec les standard sans freins ni ventilation et des lignes de 90kg. À la fin, je pense que mes bras avaient rallongé de 5cm.

  • Une session en team avec Yasu qui a su me transmettre toute la discipline et la difficulté à prendre en compte pour ce type de vol. Depuis je pense encore à tous les points que je dois améliorer et il y a du travail !

Tu construis ou tu achètes tes cerfs-volants ? Tu veux bien nous décrire le matériel que tu utilises actuellement ?

Je n’ai pas les compétences pour construire, je fais donc confiance aux fabricants. Depuis plus de 10ans je ne vole que sur la marque Drôle d’Oiseau dont le type de vol me correspond bien (et c’est solide, ce qui dans mon cas est un véritable atout). Après plus de 6ans en Phénix, je suis passé au dernier-né, le Flamingo, qui a un énorme potentiel mais qui va aussi me demander encore pas mal de travail pour le maîtriser totalement.

Quels conseils donnerais-tu à des pilotes qui se mettraient juste au cerf-volant, pour qu’ils restent et progressent dans notre passion ?

De venir en festival et de rencontrer les pilotes qui vont vous donner tous les conseils indispensables et vous faire essayer leur matériel. Ce n’est pas sur un forum qu’on apprend le cerf-volant (même si certains conseils qu’on y trouve sont très utiles), rien ne remplacera l’expérience du terrain.

Quel plaisir ou sensations trouves-tu à faire du 2 lignes ?

C’est un très bon défouloir qui permet de s’évader et c’est aussi très gratifiant d’arriver à faire faire à son kite des tricks vus en vidéo ou en vrai lors des démos de pros. De plus, c’est souvent l’occasion de retrouver les amis aux 4 coins de la France et cela pousse par la même occasion à sortir de chez soi et voir de nouveaux horizons.

Que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir dans ce monde de cerfs-volants ?

Un regain d’intérêt de la part du public qui a un peu délaissé notre sport. Nous attendons la nouvelle génération avec impatience et espérons que celle-ci arrivera à remettre le cerf-volant dans l’âge d’or que nous avons pu connaître il y a quelques années. 

Cédric Duday pour Addict Kite

Damien

Bonjour à tous. Certains me connaissent peu finalement, toujours passionné par le cerf-volant, je vole libre comme l’air et je partage ma passion avec vous. Un vrai bonheur de faire vivre Addict Kite le Mag avec Benbboy et les autres. J’en profite pour remercier tous les acteurs qui m’ont aidé à faire ce que Addict Kite est devenu. Vraiment merci. Je vous retrouverai sûrement sur les terrains de NDDM, Chatelaillon, Penvins et pourquoi pas d’autres. Addict Kite est une aventure humaine extraordinaire. Je ne pensais pas que le petit blog dépasserait les frontières aujourd’hui. Si vous passez par mon champ de patates, n’hésitez pas surtout. Comme je le dis souvent en MP “bon vol à tous”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :