Interview de Jean Patrick spécialiste cerf-volant monofil

Bonjour, peux-tu te présenter?

Jean Patrick, surnommé Obélix, 55 ans, j’habite la région grenobloise.

Depuis combien de temps fais-tu du cerf-volant monofil?

Je me suis mis au cerf-volant tout bêtement: un ami en faisait et m’a invité un jour à aller voir une rencontre de cerfs-volistes.   Cela m’a plu de suite, de voir ces cerfs-volants dans le ciel et c’est là qu’il m’a parlé de son club où nous pouvions créer et fabriquer nos propres cerfs-volants. Du coup, j’ai dit: “chiche?” et c’est parti comme cela. Le premier cerf-volant que j’ai fabriqué est le Cody jaune et rouge qui vole toujours d’ailleurs mais qui, je dois avouer, n’est plus tout jeune! 

Peux-tu nous dire 3 anecdotes de session qui t’ont marqué et pourquoi?

Première anecdote sympa: Nous voulions nous faire inviter au festival de Marseille en septembre, du coup nous avons appelé la mairie et avons demandé comment faire pour pouvoir être invité? C’était 15 jours avant le festival et la seule chose qu’ elle pouvait faire c’était de nous donner l’accord pour le parking et l’accès cerfs-volistes.  Ok pour nous mais je lâche à la personne que nous avons un  Sleed de 9 m2 pour voler si très gros vent avec manche à air de 50 cm de diamètre et 4 m de long!!

Et là, elle nous dit cool je veux le voir en l’air…

Heuuuuu mince, il a fallu le construire en une semaine avec les moyens du bord: spi orange et patchwork au milieu… bilan: on a fini le cerf-volant et fait les essais le mercredi alors que nous partions le jeudi à Marseille. Heureusement, il vole et bien!

Deuxième anecdote: Nous avons organisé des conviviales hivernales en station de ski. On se souvient des tireurs de bout de ficelle. Vu que le brouillard était monté et qu’on ne voyait plus nos cerfs-volants, la seule chose de visible c’était une ligne qui monte c est tout !

Troisième anecdote: Certaines conviviales où nous aimons aller: à Myans dans les Hautes-Alpes. Nous volons au milieu des rapaces, vu que les monos ont un vol passif et non agressif 

Tu construis ou tu achètes tes cerfs-volants? Tu veux bien nous décrire le matériel que tu utilises actuellement?

Je construis 80 % de mes cerfs-volants avec de la toile de spi, du Carbonne et Ramin, de la fibre de Carbonne, du dacron et après plusieurs autre petit matériel type bambou,pailles pour boire etc.

Quels conseils donnerais-tu à des pilotes qui se mettraient juste au monofil pour qu’ils restent et progressent dans notre passion?

Etre patient et chercher à comprendre pourquoi tel jour cela va voler plus ou moins bien. Chez nous, nous avons des vents thermiques pas évident tous les jours de voler. Parfois dans une journée, tu as deux ou trois bulles de une à deux heures. Surtout, être curieux, ne pas hésiter à discuter avec les autres cerfs-volistes, on est là pour donner pleins de bons conseils et échanger. C’est aussi cela notre passion, échanger et aider ceux qui ont du mal à voler au début. 

Quel plaisir ou quelle sensation trouves-tu en faisant du monofil?

Juste le plaisir de faire voler mes créations. Que certaines personnes trouvent que mes cerfs-volants sont jolis et veuillent discuter: comment cela se fabrique? etc. Le partage entre nous, pilotes plus ou moins confirmés, et les personnes novices qui viennent avec un cerf-volant acheté à droite ou à gauche et n’arrivent pas à voler avec parce que mal équilibré etc. Et voir que ces personnes surtout les enfants ont les yeux qui brillent quand ils arrivent simplement à faire voler leurs cerfs-volants.

Que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir dans ce monde de cerf-volant?

Par la suite, je ne suis jamais allé faire de gros festivals dans le nord du fait de l’éloignement et du budget qu’il faut prévoir. J’aimerais que les organisateurs nous répondent favorablement quand nous leurs demandons une invitation ou deux pour ces gros festivals: type Berck, Dieppe…j’en passe et des meilleurs. A bon entendeur.

Jean Patrick pour Addict Kite

Damien

Bonjour à tous. Certains me connaissent peu finalement, toujours passionné par le cerf-volant, je vole libre comme l’air et je partage ma passion avec vous. Un vrai bonheur de faire vivre Addict Kite le Mag avec Benbboy et les autres. J’en profite pour remercier tous les acteurs qui m’ont aidé à faire ce que Addict Kite est devenu. Vraiment merci. Je vous retrouverai sûrement sur les terrains de NDDM, Chatelaillon, Penvins et pourquoi pas d’autres. Addict Kite est une aventure humaine extraordinaire. Je ne pensais pas que le petit blog dépasserait les frontières aujourd’hui. Si vous passez par mon champ de patates, n’hésitez pas surtout. Comme je le dis souvent en MP “bon vol à tous”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :