Marjorie Truchet – Pilote 4 lignes

Dernier jour pour notre semaine de la femme. Nous vous présentons Marjorie Truchet pilote et membre de Now’Air et de l’équipe de France en cerf-volant 4 lignes.

Carte d’identitéMarjorie Truchet

Nom : TRUCHET
Prénom : Marjorie
Age : 35 ans
Lieu de résidence : Savigny sur Orge (91)
Quelle pratique de cerf volant : Cerf-volant 4 lignes de type « Révolution », indiv, paire et team avec Now’Air. Parfois du delta (rare). Monofil « Switch » et « Iflite ».
Nombre d’année dans le cerf volant : 7 ans

Raconte-nous un peu

Marjorie Truchet

Comment es-tu venue dans le cerf volant ?

Petite déjà j’allais sur le vieux stade de la ville où j’ai grandi avec mon papa pour aller s’amuser avec un delta (un 3/4 Salto de chez Paimpol). Il en a vu de toutes les couleurs à cette époque !

Puis bien plus tard, fin 2009, avec Tom, nous souhaitions faire une activité de plein air. Les souvenirs que j’avais avec mon père et ce cerf-volant ont refait surface et nous sommes partis chez Décathlon en acheter un. Après quelques essais et beaucoup d’énervement, nous avons cherché quelques renseignements sur internet : ce fut une redécouverte totale ! Nous sommes tombés sur une belle vidéo de freestyle, puis sur un forum de passionnés « Au Fil du Vent » où nous avons pu prendre contact avec quelques pilotes sur Paris. Nous nous sommes rendus sur le spot de Bagatelle pour les rencontrer, et nous avons mordu tout de suite. Nous avons acheté quelques deltas tout d’abord, mais je ne sentais pas entièrement à l’aise avec eux… Les débuts ont donc été bien compliqués !

Concernant ce cerf-volant qui est si particulier, le Révo, je l’ai découvert au festival de Berck en 2010. Après pas mal d’échecs en delta, j’ai tout de suite apprécié ce cerf-volant qui peut se poser facilement, précisément et doucement dès sa prise en mains. J’ai passé toute ma semaine à Berck à squatter les révos des copains. Et j’y ai rencontré Ben d’Antonio de chez Révo. Le soir du gala j’ai osé lui demander s’il avait un révo en trop dans sa housse… Ce fut le cas ! Me voici avec mon nouveau jouet, ce fut le début de cette Aventure.

J’ai eu la chance par la suite de pouvoir avoir les conseils des meilleurs pilotes pour progresser dans cette discipline et en comprendre les subtilités. Après avoir apprivoisé ce cerf-volant, j’ai été intégrée à l’équipe des « Loustiks » où j’ai appris le vol en équipe. J’ai ensuite intégré l’équipe « Ephemere » puis avec Christophe nous avons créé « Now’Air », d’abord en paire, puis à 3, puis 4 avec Emmanuel et Ronan. Je fais également partie de l’Équipe de France depuis 2 saisons.

Marjorie Truchet

Comment est fait ton monde à toi dans le cerf volant et comment t’organises-tu ?

Mon monde dans le milieu du cerf-volant se construit au fil des rencontres sur les terrains, que ce soit en entrainement ou en festivals. Ce monde est en constante évolution, selon les liens qui se tissent.

Concernant mon organisation, j’aime beaucoup varier les plaisirs. J’essaye d’équilibrer mes weekends et vacances selon mes envies et mes impératifs : avec l’équipe Now’Air, l’Équipe de France, en sortie avec le club ou bien en électron libre. J’aime la diversité de ce sport où chaque événement à ses propres particularités et sa propre ambiance.

C’est un monde plutôt masculin, es-tu bien accueillie ? y a-t-il des avantages ?

Il y a effectivement pas mal d’hommes sur les terrains, mais depuis quelques temps, je trouve qu’il y a un peu plus de femmes. J’ai toujours été très bien accueillie par tous et toutes.

C’est un monde qui est plus qu’abordable pour qui veut s’y intéresser. Les acteurs du milieu du cerf-volant sont des personnes très diversifiées. Tous les univers se rejoignent et s’entremêlent. Lors de nouvelles rencontres, cela se passe souvent d’abord dans le ciel, les lignes se croisent, se décroisent… Ce n’est qu’après qu’on regarde qui est au bout des lignes. Il n’y a donc aucun à priori, cela se fait au feeling.

L’avantage principal à mes yeux est que cette discipline est mixte, que ce soit dans les équipes, sur les terrains ou en compétition et ce quelle que soit la discipline pratiquée (cerf-volant pilotable, char, cerf-volant artistique, jardin du vent, etc…). Très peu de sport n’ont pas ce clivage homme / femme. Cela ajoute plus de richesse et de complémentarité pour tous et toutes et ouvre de nouvelles dimensions. Tout le monde est sur le même pied d’égalité et c’est très bien comme cela.

Marjorie Truchet

Les femmes ont un œil plus artistique cela se confirme dans cette discipline ?

Je ne suis pas d’accord avec cela. Une femme n’a ni plus ni moins de fibre ou d’œil artistique qu’un homme. Cela dépend de chacun. Je dirais que la différence est plus sur la sensibilité, mais chaque homme a quelque part un côté féminin et chaque femme un côté masculin. C’est un équilibre propre à chacun, qui balance plus ou moins d’un côté ou d’un autre et qui évolue avec le temps.

Hommes et femmes sommes complémentaires, interdépendants.

Penses-tu que le cerf volant soit un sport de costaud et qu’il faut des gros bras pour faire quelque chose ?

Pas vraiment… A chaque discipline ses spécificités, à chacun donc de « choisir » une ou plusieurs disciplines où il pourra le mieux s’exprimer en fonction de ses goûts, de sa sensibilité, de ses capacités physiques, de sa dextérité, etc…

Marjorie Truchet

Pour finir peux tu nous raconter ton quotidien dans le monde du cerf volant ? Comment gères tu tout cela ?

Au quotidien, j’essaye toujours de m’amuser, de prendre plaisir à voler et à apprendre toujours de nouvelles choses.

Concrètement il y a 2 parties dans une saison : l’hiver où je prends le temps d’élaborer les ballets et routines avec les équipes, où on passe en phase de construction, de réflexion également à propos de la saison passée et de celle à venir, on essaye de définir les grandes lignes et de se donner des objectifs pour les prochains mois. On élabore le calendrier des sorties pour les beaux jours en fonction des disponibilités de chacun. Il y a aussi pas mal d’entrainements avec les équipes : c’est une période propice pour cela car plus calme sur les weekends. Un festival n’est pas fait pour s’entrainer, à mon sens. Je peaufine donc tout ce que je peux pour entamer la saison bien préparée, pour en profiter au maximum sur les différents évènements, avec tous. Ensuite vient la saison estivale, celle des festivals, compétitions, évènements et autres, où on mesure tout ce qui a pu être mis en œuvre pendant l’hiver. C’est une période riche en échanges et en expériences diverses, où tout ce qui a pu être préparé en amont prend tout son sens et où de nouvelles idées peuvent arriver.

L’essentiel est de rester curieuse, de toujours apprendre de ce et ceux qui m’entourent, d’ouvrir les perspectives.

 

Conclusion

Marjorie Truchet

Tu voudrais dire quelque chose aux femmes qui hésitent à se lancer ?

De passer la barrière et de venir rencontrer les pilotes, créateurs, acteurs sur les terrains. De tester le maximum de choses lors des rencontres et de venir se mêler aux cerf-volistes dès que l’envie s’en ressent. Il faut oser, sans avoir peur du ridicule, nous aussi avons tous débuté un jour.

C’est un sport dans lequel tout le monde peut trouver son truc et qui sait s’adapter à chacun, si on en a l’imagination et l’envie !

Que pouvons-nous te souhaiter ?

De pouvoir continuer à m’éclater dans cette passion, d’y prendre un immense plaisir, de toujours pouvoir découvrir plus de choses, de gens, hommes ou femmes, et de pouvoir profiter de cette grande famille qui va au-delà des frontières aussi longtemps que possible !

Voici son ballet en individuel.

Elle a bien voulu nous la glisser et elle nous a promis que nous aurons une explication de cette vidéo que nous adorons ( oui a regarder absolument 😉

5 pensées sur “Marjorie Truchet – Pilote 4 lignes

  • 04/06/2016 à 10:35
    Permalink

    J’aime bien la photo de Nowair à Dunkerque. Les Trois Révo en cadre de cette superbe équipe. 😉

    Répondre
  • 04/06/2016 à 11:10
    Permalink

    Bel article, elle est où la vidéo?????????

    Répondre
    • 04/06/2016 à 22:00
      Permalink

      oupss rectifié 😉

      Répondre
  • 29/03/2017 à 12:01
    Permalink

    un balletto pieno di poesia, grazie per questo stupendo video, ed un grazie sincero a Marjorie per le emozioni che mi a fatto provare.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :