Qui est Rémy NOLLET ?

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, nous vous dévoilons l’interview exclusif de Rémy Nollet, technicien chez Orao.
Nous connaissons bien Rémy dans le monde du cerf volant car il vole depuis de nombreuses années. Dans l’interview,  il nous explique son parcours mais aussi comment il est arrivé chez la célèbre marque Orao, marque de cerf-volant chez Décathlon.

Il est à l’origine des derniers cerfs-volants de cette marque et il fait participer nos petits “frenchis” à l’aventure, avec notamment Steff Fermé.
Il nous glisse “en off” que Orao est sur le point de sortir un nouveau 4 lignes dans la suite logique de leur premier Fourlines.
Merci Rémy d’avoir pris le temps de nous répondre et bonne chance pour la suite!

L’Equipe Addict Kite

Rémy, 44 ans, Lillois d’adoption mais Picard d’origine, je suis informaticien chez Décathlon, marié et 2 enfants.J’ai commencé le cerf-volant en 1991 pendant mon adolescence .

J’étais dans les clubs CVCF et NCB. Mes mentors de l’époque étaient Didier Ferment (créateur de CV à Amiens et entre autres de 4 lignes) et Maurice Dehove (Relais Région CVCF ).
J’ai baigné dans la construction, les monofils et les pilotables de l’époque.
J’étais FAN des créations de André Cassagnes, Didier Ferment, Michel Gressier et des teams LungTa, SkyDance et AirKraft.

En 1995, je suis monté à Lille pour mes études et je passais mon temps libre dans la boutique “La cerf-volerie” de Marco, il me “sponsorisait” pour mes fabrications.

Nous étions fortement proche du club des “El’Dud” et j’ai découvert la vie de club local, les sorties buggy (Raid Hardelot) et les festivals “Europale Cup” à Quend Plage par exemple…

J’ai aussi pratiqué le kitesurf “des débuts” que j’arrêterais peu de temps après par manque de temps.
Dans les années 2000, j’ai un peu diminué ma présence lucanophile en pratiquant dans mon coin (vie de famille et boulot Décathlon).

J’avais rencontré Jean Chrystin avec les El’Dud et je continuais de le côtoyer sur mon lieu de travail. On volait sur les terrains de Décathlon Campus.

Je continuais de fabriquer mes propres cerf-volants et je pratiquais qu’en j’avais le temps, pendant les RICV à Berck, le festival de Stella-plage ou au mondial de Dieppe et je faisais surtout du buggy sur la plage de Stella (proche de ma belle famille ).
J’ai un peu loupé le virage freestyle qu’à pris la discipline des pilotables.

Il y a 5 ans, je rencontre Marc et Sophie du club EOKite sur une plage de Normandie (c’est le club dont je fais partie maintenant ) et je me remet à la pratique.
Nous avons le même lieu de vacances donc on vole souvent ensemble. Marc m’incite à faire du pilotable (en team) après avoir mis nos monofils en l’air.
En même temps, je deviens concepteur pour la marque ORAO et cela me replonge beaucoup plus dans notre sport: nous créons les FeelR et le Fourlines qui me ramène à mes débuts.
Maintenant, Marc m’a convaincu à faire du CV en compétition et je me lance dans l’indiv 2 lignes, l’indiv 4 lignes et la paire 2 lignes.

Mon rêve serait que les clients de Décathlon qui achètent les cerf-volants que nous avons conçu, comprennent l’intérêt de se faire accompagner dans un club local et que la Fédération les accompagne pour atteindre un niveau compétition et cela dans toutes les disciplines.

A bientôt et bon vol.
Rémy

 

Encore merci Rémy pour cette interview.

L’Equipe Addict Kite

Joanna

Salut à tous. Alors moi c’est Joanna, certains me connaissent car je fais partie de la paire ForeZ’AiR (2lignes) avec mon frère Damien Chaperon. J’ai découvert le cerf-volant en tant que sport en 2011, par hasard, grâce au festival de Fréjus. J’ai tout de suite accroché et maintenant c’est une vraie passion ! J’aime voler, découvrir, partager et rencontrer des gens de ce monde, alors j’essaie de me déplacer le plus possible partout en France. Comme mon frère a intégré Addict kite depuis le début, je l’aidais souvent dans l’ombre pour l’écriture d’articles et la correction. Petit à petit, j’ai trouvé le concept et l’ambiance du groupe sympa. J’ai relevé un défi perso en acceptant de faire les lives du Festival de Portiragnes en 2018 car je ne suis pas très à l’aise sur ce genre de communication. Par contre, l’écriture d’articles, les recherches, les contacts avec les cerfs-volistes, la correction, les traductions, la mise en page… ça c’est mon dada ! Ce que je souhaite apporter chez Addict c’est un peu de féminité, des nouvelles idées et une plus grande visibilité sur des évènements/personnes peu connus. Ce webzine est addictif. j’vous dis à très vite sur les terrains ou sur AK.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :