Petite virée Chinoise avec Roger Tessa-Gambassi

 

Bonjour à tous,

aujourd’hui nous vous proposons un retour exceptionnel et inhabituel. Roger, directeur de R-SKY Event, partage avec nous son voyage en Asie réalisé avec Jérôme qui l’accompagne pour l’événement.

A travers cet article,  il vous promènera dans l’Asie et partagera des centaines de photos et vidéos qu’il nous a réservées. Vous y verrez des cerfs-volants uniques, un pays superbe et des sourires de partout.

Encore un superbe retour de la part de Roger que nous remercions pour sa participation à Addict Kite. 

Bon voyage à vous tous dans cet article passionnant et captivant. 

L’équipe d’Addict Kite

 

Début novembre, nous avons eu cette nouvelle chance de nous déplacer en Chine, vers de nouvelles aventures, de nouvelles villes, de nouveaux festivals.

Le premier week-end de novembre, Xiamen accueillait la 12ème édition du festival international dans lequel Seven Ming et Kenny Foo prenaient une part importante dans l’equipe organisatrice.
International oui mais pas tant : beaucoup de groupes asiatiques, Guess, le team Français, Lam Haoc, Simon Chisnall pour Peter Lynn show kites et nous avec Jerôme Serin.

Xiamen est une ville portuaire de la côte sud-est de la Chine séparée de Taïwan par un détroit. Une toute petite ville Chinoise de 3,5 millions d’habitants 🙂
Le côté de la ville où se déroule le festival ressemble a un station balnéaire. La plage fait face à un mur d’immeubles en verre qui, le soir, s’illumine et offre un spectacle extraordinaire.
Ce front de mer commence par nous faire peur car si le vent souffle de terre on est mal !!!
Bien heureusement le vent viendra de mer tous les jours, toute la journée ! Le même, constant entre 15 et 20 km/h. Un vent de cinéma incroyable qui facilite le travail et permet aux pilotes d’offrir du spectacle de qualité.
Finalement, Mathieu Mayet, l’un des membres de Guess, fera le doublé de la compétition organisée par A2SKA, la “fédération” asiatique. En remportant la catégorie team devant Daliam Storm et Kung Fu. Mais aussi l’individuel haut la main devançant Seven Ming et Lam Haoc. Celui-ci n’a rien perdu de son talent, ni de son feeling, et il a toute sa place aux Masters, où nombre de pilotes l’attendent avec impatience !
Mathieu nous explique trouver ces immeubles très efficaces si tant est qu’on les utilise comme repères ; une aide à la précision.

Le festival invite 80 cerfs-volistes, c’est peu. Mais les conditions météo et de vent exceptionnel sur place suffisent à remplir le ciel. L’accueil et le service réservés sur le terrain, permettent de vider 100% des sacs !!
Tout est en l’air, les sandbags sont répartis en ligne, 15 m les uns des autres, et un seconde ligne en quinconce. C’est serré, on le sait. Mais sans parler et comme un seul homme, la solidarité s’organise naturellement quand il faut démêler 🙂
C’est tout ce que l’on aime !

Xiamen, bien au contraire des autres festivals Chinois plus traditionnels, se veut plus occidental. Une volonté des organisateurs. Ils n’ont pas tort et le public leur donnera raison en venant nombreux assister à l’envol des gros cerfs-volants et aux démonstrations des 2 et 4 lignes.

Xiamen est convivial, l’hôtel fait face à la plage, le thé est bon, la “chinese water” toujours bien appréciée par Jérôme, les conditions formidables. Et pour une fois, pas trop protocolaire !

Et quand on a la chance de participer à une séance photos, une cérémonie de mariés en leur offrant un cerf-volant dédicacé, on ne peut pas oublier sa première fois à Xiamen.

On y retournera avec plaisir 🙂

Jérôme repartira le 4 novembre. Quant à moi, mon travail m’emmènera à Quingdao, Weifang et Shenzhen.

Qui ne connaît pas Weifang, située dans la province Shandong à l’est de la Chine, sur la mer Jaune ? Légendaire pour un des plus gros festivals au monde qui s’y déroule en avril, la ville héberge des centaines de fabricants. Des gros, des très gros, avec de la production de masse, où la question n’est pas de savoir si ça vole bien, mais plutôt à quelle date doit sortir le colis !

Heureusement il existe des ateliers à tailles humaines. Enfin tout est relatif, quand on sait que Weifang est une “petite” ville de 8,5 million d’habitants, les ateliers à “taille humaine” font 500 m². Et les plus petits sont plus discrets et confidentiels, où l’on s’attarde sur la qualité, parce que l’on veut changer cette image “qui colle à la peau” et trouver de nouveaux marchés européens.
Les trois ont leur charme, même si j’ai préféré passer du temps chez les plus petits en bon Gaulois qui se respecte 🙂

Weifang, capitale Chinoise du cerf-volant, abrite The Museum Kite World. L’endroit à ne surtout pas manquer lors de votre prochain voyage. Des pièces uniques, historiques et modernes, offertes par des mécènes (on y lit même du Français). Ce musée où l’histoire nous est expliquée par des simulations et des reconstitutions sur l’utilisation militaire ou professionnelle de l’objet.
Plutôt que d’en parler j’ai préféré vous faire des petites vidéos.

Weifang, a aussi ses interdits. Et la Place du Peuple est le seul lieu urbain autorisé à la pratique du cerf-volant. Oui, un paradoxe au pays du cerf-volant.
Une petite vidéo également, où en semaine je n’ai vu que peu de monde mais ou par contre le week-end tous âges se mélangent ici, sur ce lieu symbolique.

Mon voyage se poursuit et se termine à Shenzhen, petite bourgade de 12 millions d’habitants, au sud-est de la Chine, Shenzhen est une métropole moderne reliant Hong Kong à la Chine continentale. Elle est réputée pour ses magasins, notamment ceux de Luohu Commercial City, un immense centre commercial proposant une large gamme de produits allant des vêtements sur mesure cousus par des tailleurs aux faux sacs de marque. La ville comporte en outre nombre d’immeubles contemporains comme le Pingan International Finance Center, un gratte-ciel de 600 m de haut, et plusieurs parcs d’attraction.
Le club local organise depuis de nombreuses années un festival local qui s’élargit de plus en plus à l’international avec les “kitetourist” (pardonnez ma franchise).
Cette année, pour des raisons que l’on préfère ignorer, le festival s’est retrouvé au centre ville et non plus sur la plage, comme à son habitude, cédant à une pression politique.
Un terrain mal exposé, entouré d’immeubles et bordé de routes. Pas l’endroit idéal pour s’exprimer ; un vent capricieux, beaucoup (trop) de monde pour se trouver un coin en bord de terrain, et où les deux teams féminins sur place, Blue Dream Lady et China Dolls en reconstruction, tentaient de voler un peu.
La cérémonie de clôture, dimanche à 15h00, récompensera à peu près tout le monde, moi y compris ayant fini 2ème d’une compétition pour laquelle, encore aujourd’hui, j’ai des doutes sur ma participation 🙂 🙂

Bref, vous l’aurez compris, ce dernier n’aura pas été ma tasse de thé 🙂
J’ai toutefois pris beaucoup de plaisir, en dehors du terrain avec les cerfs-volistes amateurs Chinois, discrets, inventifs et toujours joyeux de poser des couleurs dans le ciel. Mis à part quelques grands festivals Chinois, la plupart sont comme ce dernier, plutôt confidentiels, locaux, du coup plutôt une conviviale avec cérémonies 🙂

Là, c’est sûr, mes doutes se confirment ! Je suis trop occidental 🙂

Roger pour Addict Kite

Damien

Bonjour à tous. Certains me connaissent peu finalement, toujours passionné par le cerf-volant, je vole libre comme l’air et je partage ma passion avec vous. Un vrai bonheur de faire vivre Addict Kite le Mag avec Benbboy et les autres. J’en profite pour remercier tous les acteurs qui m’ont aidé à faire ce que Addict Kite est devenu. Vraiment merci. Je vous retrouverai sûrement sur les terrains de NDDM, Chatelaillon, Penvins et pourquoi pas d’autres. Addict Kite est une aventure humaine extraordinaire. Je ne pensais pas que le petit blog dépasserait les frontières aujourd’hui. Si vous passez par mon champ de patates, n’hésitez pas surtout. Comme je le dis souvent en MP “bon vol à tous”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :